AIP Côte d’Ivoire-AIP/La CEI fait des propositions pour améliorer les l’organisation des élections à venir GNA ENRRI-EfD Ghana initiates discussion on plastic waste management in Ghana GNA Social President CLOGSAG MAP Journée mondiale du climat: Débat mardi sur les changements climatiques au Maroc MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) APS CORONAVIRUS : LA TENDANCE À LA HAUSSE SE POURSUIT AVEC 100 NOUVELLES CONTAMINATIONS AGP Gabon/Plan d’urgence 2020: Le Directeur général de la SEEG fait le point des chantiers dans le Haut-Ogooué AGP Gabon : Ali Bongo Ondimba reçoit les Lettres de créance de six nouveaux ambassadeurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/Un sociologue recommande la création de fonds pour la prise en charge des survivantes des VBG

’’BARÇA OU BARSAKH’’ : UN GUIDE RELIGIEUX EN APPELLE AU SENS PATRIOTIQUE DES JEUNES


  17 Novembre      5        Société (25585),

   

Dakar, 17 nov (APS) – Le marabout El Hadj Taïrou Kâ, guide religieux à Siweul, un village du département de Malem Hodar (Kaffrine, centre), en appelle au sens du patriotisme, en invitant les jeunes à arrêter de prendre les pirogues pour tenter de rejoindre l’Europe.

« J’invite les jeunes à rester et travailler dans leur pays. On peut bel et bien réussir ici au Sénégal. Il suffit juste de croire en soi’’, a déclaré El Hadj Taïrou Kâ, lundi lors d’une rencontre avec des journalistes à son domicile à Siweul.

Selon lui, prendre une pirogue pour tenter de rejoindre les côtes européennes est une démarche contestable. « D’ailleurs, on ne peut pas se réclamer musulman ou croyant tout court et prendre une pirogue » pour l’aventure de l’émigration clandestine en sachant qu’on a de grandes chances de périr en mer, a-t-il laissé entendre.

« Ceci est synonyme de suicide », a soutenu ce guide religieux très connu dans le Ndoucoumane, en présence de nombreux de ses disciples.

« L’émigration clandestine fait aujourd’hui des ravages dans la jeunesse sénégalaise’’, avec les « centaines de jeunes Sénégalais [qui] meurent (…) dans les eaux de l’océan Atlantique’’, a-t-il souligné.

« Il faut respecter les préceptes de l’islam. Prendre une pirogue est synonyme de suicide’’. Or, « cela est complétement banni par l’islam », a assené El Hadj Taïrou Kâ, avant d’inviter les jeunes, ses talibés en particulier, à rester au Sénégal pour œuvrer à développer leurs différentes localités.

El Hadj Taïrou Ka dit avoir interdit ces derniers temps à « beaucoup de jeunes » de tenter de rejoindre l’Europe par ce biais.

« J’ai reçu ces temps-ci un nombre important de jeunes qui voulaient que je prie pour eux avant leur voyage en pirogue, mais j’ai dit niet et j’ai réussi à les convaincre », a-t-il fait savoir.

« J’appelle les jeunes de mon pays à faire valoir leur sens du patriotisme. Pourquoi abandonner son pays et vouloir travailler ailleurs, alors qu’il y a ici beaucoup de choses qu’on peut faire » pour « réussir sa vie et participer à l’édification de sa nation. Il faut songer à honorer son pays », a insisté le marabout, selon qui l’Europe « est loin d’être aujourd’hui l’eldorado’’ vanté par « beaucoup de jeunes ».

« J’ai eu à faire des voyages en Europe, mais là-bas les émigrés sont loin d’être respectés par les Blancs. Ces derniers les utilisent pour [des moments déterminés] dans leurs champs et les abandonnent. Vous (les jeunes) êtes l’espoir du Sénégal. Vous pouvez travailler ici et réussir votre vie », a déclaré El Hadji Taïrou Ka.

A en croire le guide religieux, « pour s’enrichir, il n’est pas nécessaire de s’expatrier ». Il a insisté à l’endroit des parents, leur demandant de « faire preuve de responsabilité » en surveillant leurs enfants.

« Toute personne qui passe par la mer est en train de se suicider. Il ne faut plus penser à prendre les pirogues. Cela est complétement banni par l’islam », a répété le guide religieux de Siweul, avant de présenter ses condoléances aux familles dont des membres ont péri en mer.

Dans la même catégorie