ANP Assemblée nationale : Une délégation du groupe d’Amitié parlementaire Türkiye- Niger reçue par le 1er vice-président de l’institution ANP Niger : Ouverture à Niamey d’un Forum National sur l’organisation du Hadjj et de la Oumra APS Le Collectif des associations islamiques appelle à ‘’l’esprit de dépassement ‘’ MAP Kenya: l’expérience marocaine dans la lutte contre le crime organisé mise en avant devant l’Association des procureurs africains AIP Les jeunes du Hambol magnifient Alassane Ouattara AIP Le Vice-président Tiémoko Meyliet inaugure la nouvelle agence COOPEC de Tafiré AIP Des élèves et leurs enseignants célébrés au Collège Diéty Félix de Danané Inforpress Portugal: IPB comemora 40 anos com atribuição de Medalha de Mérito Internacional aos municípios de Cabo Verde AIP Le maire de Bangolo appelle à l’union des cadres RHDP du Guémon autour des idéaux du président Ouattara Inforpress Porto Novo/Capital Cabo-verdiana da Juventude: Nações Unidas enaltecem esta “excelente iniciativa”

Bazèga : des associations sensibilisent la population sur les violences basées sur le genre


  8 Décembre      6        Société (40958),

   

Kombissiri, 8 déc.2022 (AIB)- L’Association des femmes unies du Bazèga (AFUB) et l’Association pour la promotion des nouvelles activités génératrices de revenus (APRO-AGR) ont initié ce mercredi une activité de sensibilisation pour mettre fin aux violences faites aux hommes et surtout aux femmes.

L’Association des femmes unies du Bazèga (AFUB) et l’Association pour la promotion des activités génératrices de revenus (APRO-AGR) ont marché dans les artères de Kombissiri le mercredi 7 décembre 2022 pour dénoncer et sensibiliser les violences basées sur le genre à travers le slogan : « 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre 2022 ».

« C’est un cri de cœur que nous lançons à toute la population du Bazèga pour dire  »stop » aux violences que subissent les hommes et surtout les femmes », a déclaré la présidente de l’APRO-AGR, Olivia Assetou Ilboudo.

Elle a noté que leurs associations sont engagées à promouvoire le vivre-ensemble.

« De nombreuses femmes vivent dans des difficultés et il sera difficile de construire le Burkina Faso dans la cohésion s’il n’y a pas d’entente entre l’homme et la femme », a-t-elle poursuivi.

Selon les organisatrices, les activités de sensibilisation ont débuté le 25 novembre dernier, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et se poursuit jusqu’au 10 décembre 2022, journée internationale des droits de l’homme.

À cet effet, il est prévu des théâtres forums, des émissions radio interactives et des matches de football dans les établissements scolaire et du secondaire pour mieux faire passer le message.

La représente des autorités administratives et coutumières de la province du Bazèga dans la région du Centre-sud, le Haut-commissaire madame Téné Justine Kientéga/Ilboudo dit être engagée pour lutter contre ce phénomène et apporte leur soutien aux initiatrices.

Dans la même catégorie