APS L’ASSU OFFRE DES CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LANCER SES ACTIVITÉS ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes

Bénin: La budgétisation sensible au genre au cœur d’un atelier d’échanges à Cotonou


  13 Novembre      89        Economie (21998), Finance (3698), Société (46247),

   

Porto-Novo, 13 Nov 2017 (ABP)- Le ministre des affaires sociales et de la microfinance, Madame Bintou Chabi Adam a procédé ce vendredi à Cotonou à l’ouverture des travaux d’un atelier consacré au processus de Budgétisation sensible au genre (BSG) au Bénin.

Selon le représentant du directeur général du budget, Eusèbe Hounkpati, cette journée d’échanges est une importance étape pour le pays dans la consolidation des acquis et aussi dans la relance des débats sur les recherches d’équité et de l’égalité de chance de ses citoyens.

« Elle permettra la mise en place des politiques sectorielles qui vont prendre réellement en compte la préoccupation et les intérêts différenciés des femmes, des hommes, des filles et des garçons ; c’est-à-dire, l’amélioration de la prise en compte du genre dans le budget de l’État et la garantie des besoins et des intérêts des individus des différents groupes sociaux dans les politiques de dépense, étant donné que le genre est un facteur culturel et sociologique », a laissé entendre Eusèbe Hounkpati.

Il a aussi rappelé que la mise en œuvre de la loi organique n°2013-14 du 27 septembre 2013 relative aux lois des finances a favorisé une évolution du dispositif et va permettre de reformuler le cadre de gestion publique en fixant pour chacune des politiques publiques, des objectifs et des résultats à atteindre.

Le ministre en charge des affaires sociales, Bintou Chabi Adam, dans son intervention a fait savoir que le Bénin a fait preuve d’un engagement fort en faveur de la promotion des femmes de l’égalité du genre en ratifiant de nombreuses conventions et pactes internationaux consolidant ainsi le principe de la non-discrimination entre les sexes.

Cet engagement, rappelle madame Bintou Chabi Adam, a fait l’objet de la mise en place d’une forme stratégique institutionnelle et de mesure visant à améliorer le statut de la femme qui s’est illustrée par le vote et la promulgation de la loi 2011-26 du 09 janvier 2012 portant prévention et répression de la violence faite aux femmes.

Pour Bintou Chabi Adam, d’importantes enquêtes et études ont en effet démontré que les disparités entre les hommes et les femmes en matière d’accès aux ressources, à l’emploi et aux services sociaux de base favorisant la pauvreté qui, de ce fait, touchent d’avantage les femmes.

Soulignant que la pauvreté au Bénin a un visage féminin avec un taux de 36,3% en 2015, le ministre Bintou n’a pas manqué de remercier les partenaires techniques et financiers pour leur appui pour la tenue de cette journée d’échanges et a pensé que les femmes constituent les actrices fondamentales du développement socio-économique dont il faut renforcer leur rôle vers la mise en œuvre d’une politique d’intégration de l’égalité des sexes.

ABP/AM/DKJ/AE

Dans la même catégorie