AGP La BICIG réalise un bénéfice après impôts de plus de 9 milliards de F CFA en 2017 APS Face à lewandowski, salif sané puise dans son expérience en bundesliga APS Lutte contre le vih/sida : l’élimination d’ici 2030, objectif final (cnls) AMI  Atelier de redynamisation de la commission nationale de lutte contre la violence basée sur le genre AMI Ouverture d’un atelier de restitution d’une étude portant sur les réformes institutionnelles du secteur de l’électricité AMI Le président de la république reçoit une mission de la banque mondiale APS Drépanocytose : pour une  »meilleure implication » de l’etat dans la prise en charge APS CM2018 : Le but de mbaye Niang est « étrange » (sélectionneur polonais) LINA CHAP Appeals To GoL To Support Local Rice Production LINA US Embassy Senior Defense Attaché Visits Zwedru

Bénin : la gestion et le développement du parc national de la Pendjari officiellement confiés à African Park Network


  19 Juin      14        Société (39888),

   

Porto-Novo, 19 Juin 2017 (ABP)- Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurelien Agbénonci a procédé, ce vendredi à Cotonou, à la signature d’un accord de siège entre le gouvernement du Bénin et l’Ong African Park Network, représenté par Jean-Marc Froment.
La signature de cet accord marque, selon les parties, la remise officielle de la gestion et le développement du complexe du parc national de la Pendjari à l’Ong African Park Network.
« La signature de cet accord de siège est le début, j’en suis sûr, d’une nouvelle coopération qui sera longue et fructueuse entre le gouvernement béninois, les communautés locales et African Park Network », a affirmé Jean-Marc Froment, directeur du conservatoire de l’Ong.
Selon M. Jean-Marc Froment, la mission de sa structure est de faire du parc de la Pendjari,  »un parc d’exception en Afrique de l’ouest pour révéler au Bénin, à la région et au monde, la valeur exceptionnelle de ce patrimoine naturel mais aussi, le rôle qu’il peut jouer dans le développement économique et social ».
 »Le parc de la Pendjari et le Wap sont les derniers refuges pour la grande faune de l’Afrique de l’ouest et il est important de vite agir car les pressions sur les ressources de ces espaces naturels sont grandes », a renchéri le directeur du Conservatoire et Représentant résident de l’Ong African Park Network.
Soulignant la difficulté de la tâche, le Représentant résident de Park Network a assuré de  »la détermination et l’engagement de son équipe à accomplir sans faille la mission ».
Le ministre béninois en charge de la Coopération, Aurélien Agbénonci a pour sa part, soutenu que cet investissement dans le tourisme permettra non seulement au Bénin de se faire connaître à l’étranger mais aussi et surtout, de créer des emplois et faire accroître le Produit intérieur brut (PIB).
Le gouvernement du Bénin a adopté en janvier 2017, un projet de délégation de la gestion du complexe du parc national de la Pendjari à African Park Network et un plan d’affaires quinquennal de développement dudit complexe.
Le coût global du plan d’affaires est de vingt-six millions de dollars US, soit environ quinze milliards six cent millions de FCFA dont trois milliards six cent millions de FCFA à la charge de l’Etat béninois et douze milliards de FCFA, par les partenaires techniques et financiers.
La vision à long terme de ce projet, note-t-on, est de réhabiliter et enrichir le complexe du parc national de la Pendjari et sa périphérie en tant que partie intégrante du plus grand écosystème de savanes protégées d’Afrique de l’Ouest.
ABP/CG/DKJ/AE

Dans la même catégorie