AIP Côte d’Ivoire: Environ 4 T de drogue et 23 T de divers produits prohibés incinérés à Aboisso ANP 3 Nigériens primés pour leurs projets innovants ANP Appui de la BID de plus 10 milliards FCFA à la filière riz au Niger MAP Attentat de Nairobi: la police arrête la femme et le père du kamikaze MAP Rwanda : M. Aujjar rend hommage aux victimes du génocide de 1994 MAP CIEA à Dakar : appel pour la mise en place des conditions d’une stabilité politique, institutionnelle, et sécuritaire en Afrique AIP Côte d’Ivoire/ La FIRAPE s’implante dans le Worodougou AIP Côte d’Ivoire/ Une randonnée pédestre pour tonifier la santé des populations de Séguéla AIP Côte d’Ivoire/ Des travaux de déguerpissement des artères de N’Douci MAP Le Maroc, “vitrine” africaine dans la lutte contre le chômage

Bénin : La musique algérienne embrase le public du MASA à Abidjan


  10 Mars      20        Arts & Cultures (2293), Culture (1997), Musique (428),

   

Porto-Novo, 10 mars. 2016 (ABP) – En marge des manifestations socioculturelles de la 09 ème édition du Marché des arts du spectacle africain (MASA), plusieurs groupes musicaux ont offert, lundi soir, au public d’Abidjan une série de concerts. Parmi eux, figure en bonne place, le groupe «Djmawi Africa» d’Algérie, dont la prestation a mis en liesse les spectateurs de l’esplanade lagunaire du palais de la culture.

Composé de huit (08) musiciens, ce groupe, débordant d’énergie a su tenir en haleine le public durant une bonne quarantaine de minutes à travers cinq (05) tableaux proposés.

Utilisant les instruments musicaux tels que : batterie, guitare basse, violon, kora, clarinette, percussion, saxophone et trompette, M. Fethi Nadjem, violoniste et ses pairs ont emporté le public dans un univers onirique de la musique africaine, dont la musique traditionnelle algérienne a marqué sa présence constante.
Pour Fethi Nadjem, le groupe ‘’Djmawi Africa’’ d’Algérie réussit à chaque fois, à proposer les grands genres musicaux au regard de l’expérience personnelle de chaque membre, qui sur scène, parviennent à former une complicité afin d’offrir au public quelque chose de fabuleux.

Tous habillés en pantalon jeans délavé (Noir, bleu) sur des tee-shirts (Différentes couleurs), bref en tenue urbaine, le groupe a exploré pour le bonheur du public, quelques morceaux de leur poupon musical intitulé ‘’ Les Gens s’appellent avancer derrière ‘’ soutenus par des sonorités rythmiques inspirées du Rock and roll, et d’autres genres musicaux de la région maghrébine.

Sur cet opus, l’exécution du morceau ‘’ Avancer derrière’’ a fait jazzer le public. Les spectateurs se sont levés comme un seul homme, pour soutenir les musiciens par des stands ovations et des scènes de danse.

Pour la petite anecdote le titre ‘’ Avancer derrière’’ une expression algérienne, savamment constatée, au sein des percepteurs du transport commun. Selon les propos de Fethi Nadjem, c’est un peu marrant que ceux-ci demandent aux gens d’avancer en arrière alors qu’en réalité, c’est reculé. Voilà ce qui a inspiré le groupe à propos de ce morceau.

L’occupation scénique permanente des musiciens, Fethi Nadjem (Violoniste), Lamari Amine (Trompettiste et chanteur) et Issem Bosli (Chanteur et Guitariste) a créé un contact permanent entre le groupe et les spectateurs et suscité également beaucoup de chaleurs intenses au sein du public.

Pour mieux véhiculer les thématiques liées aux vicissitudes de la vie, le groupe a chanté en langues française, anglaise et arabe. « Nous sommes très content de venir à Abidjan pour la première fois au Masa. Le public est super chaud et nous a mis la patate pour mettre le feu sur scène. Si cette scène est à refaire, on n’hésitera jamais de revenir en Côte d’Ivoire » a exprimé, Fethi Nadjem au terme du concert.

Beau et riche en couleurs, et sonorités, avec la complicité des techniciens, ce concert du groupe intervient pour renforcer toujours l’intégration culturelle entre les pays africains.

RAD/TB/AE

Dans la même catégorie