APS Le building administratif rénové sera livré le 30 janvier (Macky Sall) APS Macky Sall veut une exécution rapide du plan de transformation de l’ENA APS Tambacounda : Plus de 7 milliards FCFA pour la modernisation du réseau d’assainissement APS Décès du journaliste et dignitaire religieux Ahmed Bachir Kounta ANP Une unité spéciale de la gendarmerie anti-terroriste opérationnelle MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Le WAC à Pretoria pour confirmer ses ambitions africaines AGP Gabon : Un greffier retrouvé mort à son domicile à Makokou

Bénin : Le Bénin passe à l’internet haut débit fin août prochain


  11 Avril      33        Entreprises (1216), Téchnologie (882),

   

Porto-Novo – Le directeur général de Bénin Télécoms Infrastructures, Djalil Assouma, se prononçant, dans un entretien accordé jeudi dernier à l’ABP, sur le niveau d’avancement du Projet de développement des infrastructures de télécommunications et des Tics (PDI2T), a indiqué qu’à partir du 31 août prochain, les abonnés seront raccordés au réseau internet haut débit à fibre optique dans 67 communes du Bénin.

Selon Djalil Assouma, les travaux du PDI2T dont la première phase est exécutée à 83% à la date du 31 mars dernier, ont permis d’engager la construction d’un nouveau réseau national de transport haut débit à fibre optique sur 974 km et d’une boucle métropolitaine de 222 km dans Cotonou et ses environs.

En outre, explique Djalil Assouma, sur un total de 125 cabinets multi technologiques prévus, 116 ont déjà été installés dans le grand Nokoué, permettant ainsi de raccorder tous les arrondissements de Cotonou aux communes de Sèmè- Podji, Porto-Novo, Ouidah, Abomey-Calavi etc.

À titre de test, une cinquantaine d’abonnés dont des pharmacies et plusieurs autres entreprises, sont déjà raccordées et les pilotes fonctionnent très bien, se réjoui-t-il.
S’agissant du réseau 4G, explique Djalil Assouma, il y a plus d’antennes et plus d’abonnés. Il ne reste que les bretelles aériennes de Kandi, Ségbana, Djougou et Ouaké qui permettront, quant à elles, de raccorder le Nigéria, le Togo, a-t-il par ailleurs signifié.

Ce niveau d’avancement a permis à Bénin Télécoms Infrastructures de réduire de moitié ses prix de gros vers les opérateurs et d’augmenter la capacité de transmission de 2,5 à 40 Gigabits par seconde soit plus de 16 fois la capacité actuelle.

A en croire le directeur général de Bénin Télécoms infrastructures, cette diminution significative des prix de gros va avoir un impact sur les prix de détail, satisfaire les nombreux besoins de raccordement en très haut débit des entreprises et des institutions et permettra également d’offrir de nouveaux services numériques à valeur ajoutée tels que la voix sur IP à partir d’un téléphone fixe ou des services vidéos directement à domicile et au bureau.

Lancé le 17 octobre 2017 pour une durée de 18 mois, le PDI2T a pour objectif de transformer le Bénin en une plateforme de services numériques de l’Afrique de l’Ouest pour l’accélération de la croissance et l’inclusion sociale.

Dans la même catégorie