MAP COM2019: Focus sur les politiques budgétaires, le commerce intra-africain et le secteur privé à l’ère du numérique MAP L’Afrique abrite le plus grand nombre de déplacés internes (Vice-secrétaire générale de l’ONU) ANGOP PR considera Cuito Cuanavale património da África Austral APS CONTRE MADAGASCAR, ALIOU CISSÉ PROMET DE METTRE  »LA MEILLEURE ÉQUIPE POSSIBLE » APS LA RÉPONSE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES REQUIERT L’IMPLICATION DE TOUS LES ACTEURS (VICE-MINISTRE POLONAIS) APS MACKY SALL INVITÉ À ŒUVRER POUR  »UNE SOCIÉTÉ SANS ENFANT MENDIANT, NI DÉFICIENTS MENTAUX EN ERRANCE (…) ». MAP Mali: au moins une cinquantaine de civils tués dans l’attaque d’un village peul ACP RDC: Le secrétaire de l’OIF s’entretien avec les femmes entrepreneures ACP La TICAD souligne l’importance des infrastructures de base dans le développement de la RDC ACP RDC: Démarrage des opérations de contrôle de l’application du SMIG dans le secteur du commerce

Bénin: Le Fonds national de la recherche scientifique bientôt élargi à d’autres secteurs de recherches


  16 Novembre      46        Science (536),

   

Porto-Novo, 16 Novembre 2017 (ABP)– Une équipe du Fonds national de la recherche scientifique et de l’innovation technologique (FNRSIT) conduite par son directeur Honorat Satoguina, enseignant à la FASEG, a échangé mardi à la maison des jeunes d’Abomey avec les acteurs du système de la recherche et l’innovation sur les réformes introduites dans le financement des travaux de recherches au Bénin.

L’innovation consiste à élargir le financement à d’autres structures qui ne sont pas forcément des universités et laboratoires classiques afin d’impacter plus d’acteurs du monde de la recherche et les inventeurs, a expliqué Honorat Satoguina.
Le Fonds national de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, créé en janvier 2013, est une structure de l’Etat sous la tutelle du ministère de l’enseignement scientifique et de la recherche scientifique destinée au financement du système national de la recherche scientifique notamment, les chercheurs qui s’occupent de la recherche et de l’innovation, a-t-on précisé.
« C’est parce que beaucoup d’innovateurs et de chercheurs ne connaissent pas forcément le fonds, puisqu’il est relativement jeune, que l’équipe a décidé de sensibiliser les autres parties du pays qui ne participent pas souvent aux appels à compétition pour les informer de son existence et de la possibilité qui leur est offerte de pouvoir compétir pour gagner des financements pour leurs projets de recherches et d’innovations », a indiqué le premier responsable de la structure.
La direction du Fonds entend innover, en ouvrant des guichets pour faire participer des chercheurs qui ne sont pas forcément affiliés aux universités et laboratoires conventionnels afin qu’ils bénéficient de financements pouvant leur permettre d’innover, a poursuivi M. Satoguina.
Pour la première vague en 2015, le FNRSIT a retenu et financé six (06) projets sur cent dossiers et vingt (20) projets sur cent sont retenus en 2016 au titre de la deuxième vague d’appel à compétition.
Pour le directeur de la structure, seule la recherche peut aider à trouver toutes les solutions aux problèmes que le Bénin connaît.
La recherche, pour trouver des solutions pour l’emploi des jeunes, innover pour créer des produits nouveaux, et de pouvoir intégrer tous les cycles de production (industries de fabrication de produits du début jusqu’à la fin) dans le pays, puisque 95 % de ce que nous consommons est importé, ont souligné les experts à cette séance d’échanges et de partenariat avec les acteurs du système national de la recherche et de l’innovation.

ABP/IA/DKJ/AE

Dans la même catégorie