AIP La Côte d’Ivoire, la RCA et le Burkina Faso peaufinent le démarrage des activités du projet MACOWECA AIP Les cours ont effectivement repris ce lundi à Tengrela AIP Des universitaires nationaux planchent sur un plan stratégique d’orientation pour l’élaboration d’un contrat de performance Inforpress Futebol/Santiago Sul: Celtic e Académica disputam esta quarta-feira a final da Taça Praia Inforpress Cabo Verde acolhe em Novembro o 41º Fórum Mundial dos Parlamentares para a Acção Global Inforpress Juventude em Marcha/35 anos: Líder enaltece papel do grupo na afirmação do teatro cabo-verdiano a nível internacional GNA GRA Fails to Meet Revenue Targets for 2018 GNA Chiringa wins Inter-Platoon RCC59 Boxing competition GNA Participate in the decision-making process, NCCE urges youth APS POUR LA PROMOTION DE LA QUALITÉ DANS LES INVESTISSEMENTS AGRICOLES

Bénin: Le médiateur de la république présente un projet de budget de 391 millions FCFA


  28 Novembre      22        Economie (22913), Finance (3737),

   

Porto-Novo, 28 Novembre (ABP)- Le médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun a présenté ce lundi dans le cadre des auditions budgétaires de la commission des finances de l’assemblée nationale, un budget de 400 millions environ, un des plus petits jusque-là enregistré et qui devrait permettre la continuité des activités de médiation dévolues à l’institution.
391 millions de francs Cfa, tel est le montant du projet de budget présenté par Me Joseph Gnonlonfoun, médiateur de la République. Il doit permettre, a-t-il confié, de poursuivre les activités de médiation comme les audiences foraines, la session annuelle du médiateur et les sensibilisations.
Environ 347 dossiers d’études de réclamations de citoyens ont été enregistrés en fin octobre 2017 et pour l’année 2018 entre 400 et 500 dossiers sont attendus. Pour le compte de l’année 2018, il est également attendu l’opérationnalisation des délégations départementales du médiateur, celles de Parakou, Natitingou et Lokossa.
Sur le sujet, confie-t-on, le ministère des finances est déjà informé et a déjà envoyé sur le terrain des missions qui ont fait l’évaluation de ce qu’il faut. Toutefois, se désole Joseph Gnonlonfoun, « L’Etat ne peut donner que ce qu’il a, c’est peut-être ce qui a fait que rien n’a été fait à ce niveau-là, mais je pense que quelque chose pourra se faire dans les années à venir en tout cas c’est ce que nous ont promis les députés ».
ABP/MS/DKJ/AE

Dans la même catégorie