ABP Bientôt un nouveau code pétrolier pour règlementer le secteur pétrolier au Bénin ABP 36,5 milliards F Cfa pour la protection de la côte à l’Est de Cotonou et la viabilisation du site de construction logements sociaux à Abomey-Calavi ABP Signature à Malanville d’un accord de partenariat entre la FNEN-DADDO et l’ASPEB sur la transhumance transfrontalière. AIB Acquittement  de Laurent Gbagbo et procès du putsch manqué, en vedettes dans la presse burkinabè Inforpress Inforpress e Instituto Camões rubricam protocolo de cooperação para aprimoramento e capacitação profissional da agência Infropress Restauração da Capela Gótica da Igreja de Nossa Senhora do Rosário arranca em Fevereiro e será concluída em Dezembro de 2019 Inforpress Futebol: Fabrício Duarte apita jogo de apuramento da Taça das Confederações AGP Le président Ali Bongo de retour au Maroc pour sa convalescence Inforpress Fogo: Segunda fase de reabilitação do Complexo Educativo Eduardo Gomes Miranda inaugurada na sexta-feira AIB Le Burkina veut améliorer la qualité de son climat d’affaire

Bénin: Le médiateur de la république présente un projet de budget de 391 millions FCFA


  28 Novembre      19        Economie (21983), Finance (3696),

   

Porto-Novo, 28 Novembre (ABP)- Le médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun a présenté ce lundi dans le cadre des auditions budgétaires de la commission des finances de l’assemblée nationale, un budget de 400 millions environ, un des plus petits jusque-là enregistré et qui devrait permettre la continuité des activités de médiation dévolues à l’institution.
391 millions de francs Cfa, tel est le montant du projet de budget présenté par Me Joseph Gnonlonfoun, médiateur de la République. Il doit permettre, a-t-il confié, de poursuivre les activités de médiation comme les audiences foraines, la session annuelle du médiateur et les sensibilisations.
Environ 347 dossiers d’études de réclamations de citoyens ont été enregistrés en fin octobre 2017 et pour l’année 2018 entre 400 et 500 dossiers sont attendus. Pour le compte de l’année 2018, il est également attendu l’opérationnalisation des délégations départementales du médiateur, celles de Parakou, Natitingou et Lokossa.
Sur le sujet, confie-t-on, le ministère des finances est déjà informé et a déjà envoyé sur le terrain des missions qui ont fait l’évaluation de ce qu’il faut. Toutefois, se désole Joseph Gnonlonfoun, « L’Etat ne peut donner que ce qu’il a, c’est peut-être ce qui a fait que rien n’a été fait à ce niveau-là, mais je pense que quelque chose pourra se faire dans les années à venir en tout cas c’est ce que nous ont promis les députés ».
ABP/MS/DKJ/AE

Dans la même catégorie