NAN Commission, NGO train youths on peace building NAN Nigerian develops app connecting Africa, Japan NAN Securing Information System, a must for service delivery, says NITDA ACI CONGO : LE ROTARY CLUB INVITE LES JEUNES DE LA RDC ET DU CONGO A DEVENIR DES LEADERS ACI CONGO : SIGNATURE DE TROIS CONVENTIONS DE FINANCEMENT POUR 21 GROUPES DE PRODUCTEURS NAN Nigeria loses 300,000 tonnes of sugar to smugglers annually — Dangote NAN FRSC warns personnel against delay in response to distress calls ANP Modernisation Etat : adoption d’une loi modernisant le système de l’état civil au Niger ANP Niger : un atelier bilan du 4ème recensement général de la population et de l’habitat en prélude au 5ème RGPH en 2021 NAN BNHA approves Ortom’s request to appoint 26 Special Advisers

BENIN : Protos boucle son projet d’appui à la décentralisation des services d’eau potable, hygiène et assainissement


Porto-Novo, 09 Déc.2016 (ABP) – Démarré en 2013, le projet d’appui à la décentralisation des services d’eau potable, hygiène et assainissement dans les départements de l’Atacora et de la Donga, a été clôturé vendredi à la faveur d’un atelier initié à cet effet à la salle de réunion de la Préfecture de Natitingou sous la houlette de Mme le préfet de l’Atacora, Lydie Déré Chabi Nah, en présence du représentant résident au Bénin de Protos Harald Van der Hoek et de tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre dudit projet.

Financé par la facilité africaine de l’eau et administrée par la banque africaine de développement, l’alliance Wash néerlandaise, les communes bénéficiaires et Protos, ce projet aura permis en 4 ans la réalisation de 67 forages, 12 latrines et bien d’autres activités.

Pour garantir l’accès à l’eau potable et à l’assainissement de base aux 13 communes de l’Atacora et de la Donga et leur permettre également d’assumer pleinement leurs compétences et d’être capables de mobiliser des financements non nationaux, des sessions de renforcement de capacités ont été aussi menées dans la mise en œuvre du projet à l’intention des acteurs du secteur privé, des autorités locales, et des services déconcentrés de l’Etat.

Pour le représentant résident au Bénin de Protos Harald van der Hoek, le projet a permis de constater qu’il existe des forces mais aussi des faiblesses et que la responsabilité incombe dorénavant aux communes pour relever les défis qui existent encore.

Tout en soulignant que l’on peut faire confiance aux communes dans la gestion de l’eau, Harald van der Hoek s’est réjoui du respect des objectifs et du délai de la mise en œuvre du projet.

Entre remerciements, satisfaction et fierté, le maire de la commune de Matéri, Sambiéni Sorikoua a, au nom de ses pairs, reconnu le rôle important et indispensable que Protos a joué dans l’autonomisation des communes dans le secteur de l’eau et de l’assainissement.

Au-delà du sentiment du travail bien fait, le coordonnateur du projet, Ousmane Kora, a souhaité que l’expérience soit étendue aux autres communes du Bénin avec la prise en compte d’autres secteurs afin que le sous-développement cesse d’être une fatalité.

Mme le préfet de l’Atacora, Lydie Déré Chabi Nah, a salué quant à elle, le sérieux qui a caractérisé le projet qui, à l’en croire, a permis aux populations les plus démunies des deux départements d’avoir accès à l’eau potable. Au nom du gouvernement béninois, l’autorité préfectorale a lancé un vibrant appel aux partenaires afin que les 77 communes du Bénin soient couvertes. Elle a réitéré l’engagement et la disponibilité de l’Etat à accompagner toutes les bonnes volontés pour la duplication du projet LEauCAL.

IM/TB/JG

Dans la même catégorie