NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Bénin: Vers l’affermage de quelques secteurs sous exploités à Savalou


  16 Octobre      38        Développement durable (3777), Politique (21237),

   

Porto-Novo, 16 Oct 2017 (ABP)– La séance de réflexion portant sur la stratégie de mobilisation des ressources propres de la mairie de Savalou qui s’est tenue ce jeudi à la salle de réunion de la mairie, sur initiative du comité ad’hoc chargé de l’élaboration du projet du budget primitif de l’année 2018, a recommandé que « certains secteurs pourvoyeurs de recettes fiscales soient mis en affermage ».

Il ressort de cette séance élargie aussi bien aux acteurs impliqués dans le processus de mobilisation des ressources locales (chefs d’arrondissement, agents collecteurs de taxes et impôts) qu’aux opérateurs économiques de la commune, que le système de mobilisation des ressources locales dans la commune est « défaillant ».

Cette situation rend « difficile la mobilisation de recettes très importantes pour l’autonomie financière de la commune », selon Robert Tchénagni, président du comité ad’hoc chargé de l’élaboration du projet du budget primitif de l’année 2018 de la mairie de Savalou.

Pour preuve, la communication dressant le point de l’exécution du budget communal à la date du 30 septembre, présentée par Janvier Houndété, chef du service des affaires économiques et de la mobilisation de ressources, révèle que « sur une prévision de 333.307.658 francs Cfa, la mairie de Savalou n’a pu mobiliser que 219.067.013 francs, soit 65,72 % ».

Un score jugé « peu satisfaisant » par l’ensemble des participants pour qui, il est « anormal que les recettes ne soient pas à la hauteur des dépenses ».

La responsabilité, ont-ils précisé, « est partagée entre tous les acteurs intervenant dans la chaîne de mobilisation des ressources locales ».

Se fondant sur ce diagnostic, les participants ont recommandé que « certains secteurs mal exploités par la commune devront désormais faire objet d’affermage ».

C’est le cas, énumèrent-ils, de « l’exploitation des carrières et mines ayant permis à la mairie de ne mobiliser que 201.000 francs Cfa sur une prévision d’un million, le droit de parking ayant généré zéro franc sur les 300.000 francs prévus au budget précédent.

Pour les autres secteurs laissés sous contrôle de la mairie, des vérifications rigoureuses et des sanctions fermes devront être prononcées à l’encontre des auteurs de leur détournement ou toutes autre mal gestion.

Au terme de la séance, Robert Tchénagni, président du comité s’est dit « satisfait » car pour lui, le « terrain est enfin déblayé pour doter la commune de Savalou d’un budget réaliste ».

ABP/EG/DKJ/AE

Dans la même catégorie