MAP Kenya : Vers l’adoption du yuan chinois comme monnaie de réserve (Banque centrale) MAP La BAD présente le premier indice de réglementation du secteur de l’électricité en Afrique MAP M. Benabdelkader s’entretient à Marrakech avec plusieurs ministres africains et arabes des moyens de renforcer la coopération dans le domaine de la modernisation de l’administration publique MAP Sahara: L’Envoyé personnel de l’Onu en tournée dans la région à partir de samedi GNA Man murdered and buried at Assin Otabilkrom AGP L’Opam indignée par les arrestations à répétition des journalistes AGP Bientôt un observatoire intégré santé-environnement au Gabon GNA Development Expert wants Public perception of development changed.

BEPC 2018 : 36.067 candidats au Gabon à l’assaut du diplôme


  13 Juin      13        Société (39959),

   

Libreville, 13 Juin 2018 (AGP) – Les épreuves écrites du Brevet d’études du premier cycle (Bepc), ont démarré, ce mercredi 13 Juin, sur toute l’étendue du territoire national. Ce sont 36.067 candidats inscrits à l’échelle nationale dont 19.201 candidats à l’Estuaire, qui prennent part à cet examen national.

Selon le directeur du Bepc, joint au téléphone, M. François Pango, ce sont 36.067 candidats inscrits à l’échelle nationale, qui prennent part à cet examen national.

Toujours d’après le responsable de l’examen du Bepc au Gabon, sur les 36.067 prétendants, la province de l’Estuaire détient le plus grand nombre d’inscrits, c’est-à-dire 19.201 candidats. Des chiffres qui sont légèrement en baisse comparativement à l’année dernière, où ils étaient à 37.332 inscrits sur le plan national, dont 20.148 dans la province de l’Estuaire.

A Libreville, tous les centres d’examen étaient ouverts dès 7 heures, pour accueillir les candidats et les examinateurs. Au centre du Lycée Paul Indjendjé Gondjout, dans le 1er arrondissement, où sont inscrits 840 candidats, tout était en ordre. Candidats et examinateurs étaient présents.

L’examen qui se déroulait sous surveillance policière, a démarré par les épreuves de mathématiques, sciences physiques, et Sciences de la vie et de la terre (SVT).

 »Depuis ce matin, tout se passe bien. Les candidats inscrits et les enseignants affectés dans ce centre sont tous présents. Il n’y a pas d’absence. Toutes les dispositions ont été prises par la tutelle », confie Mme Pélagie Essimengane Zihou, la présidente du centre du Lycée Paul Indjendjé Gondjout.

Même son de cloche au centre du Lycée Léon Mba où 1500 candidats sont inscrits pour l’examen du Bepc. Les candidats qui sortent des salles de classe, viennent de terminer les deux épreuves de la matinée, c’est-à-dire les mathématiques et la Svt. Selon la présidente du centre, Mme Irène Koumabila, que nous avons rencontrée, tout se passe bien pour le moment, malgré quelques absences de candidats.

Au centre d’examen du Collège Bessieux sis au 2ème arrondissement de la Commune de Libreville, ce sont 525 candidats inscrits, qui concourent depuis ce matin. Comme les autres centres, l’examen a débuté dès 8 heures avec l’épreuve de mathématiques suivie de la Svt.

Interrogés sur les différentes épreuves de l’examen, certains candidats ont dit être confiants quant à l’obtention de leur sésame, au regard de l’accessibilité des sujets.

 »Les sujets sont très abordables. Ceux qui ont bien suivi les cours durant toute l’année, cet examen n’est qu’une révision. C’est pourquoi je suis convaincue que je vais obtenir mon Bepc », soutient Prisca, candidate au centre du Collège Bessieux.

Pour Eric, candidat au centre du Lycée Léon Mba,  »cette année nous avons eu une très bonne année scolaire. Elle n’a pas été troublée par des mouvements d’humeurs des enseignants comme les années antérieurs. Nous avons bien appris et achevé notre programme. C’est pourquoi les épreuves de ce matin ne sont qu’une simple révision pour moi, parce que c’est ce que nous avons fait en cours. Je crois que je vais obtenir mon examen ».

L’examen du Bepc qui a débuté ce mercredi 13 Juin avec les épreuves de mathématiques, SVT et physique, se poursuit jusqu’à samedi avec les épreuves d’étude de texte, composition française, dictée et langue vivante 2 dans l’après-midi, l’épreuve écrite de sports.

Précisons que sur les 36.067, candidats inscrits à l’échelle nationale, il y a 20.620 filles contre 15.447 garçons. Le ministre de l’Éducation nationale, Me Francis Nkéa Ndzigue, s’est rendu au lycée national Léon Mba pour s’enquérir du bon déroulement des épreuves.

Dans la même catégorie