APS THIÈS : LES VOYAGISTES PRIVÉS PRÊTS POUR LE HAJJ (COORDONNATEUR) APS UNE ASSOCIATION VEUT PUBLIER UNE BANDE DESSINÉE SUR LES PROBLÈMES ENVIRONNEMENTAUX APS HAJJ : LA DÉLÉGATION GÉNÉRALE AU PÈLERINAGE RENCONTRE LES VOYAGISTES ET DES PÈLERINS DE THIÈS MAP Le Maroc, un partenaire de référence pour l’Andalousie (président du gouvernement andalou) GNA ‘Karela players are aiming at historical achievement’ – Alagidede ACI LA MAIRIE DE BACONGO ORGANISE «UN VILLAGE RÉCRÉATION » EN JUILLET PROCHAIN ACI CONGO: NÉCESSITE DE CRÉER LE TITRE HONORIS CAUSA A UNIVERSITÉ MARIEN NGOUABI GNA Togbe Afede to bury mother June 29 GNA Petroleum Commission secures training for Ghanaian students in Canada GNA NDC Activist calls for fairness in employment opportunities

Bientôt la construction d’un barrage de 44 MW à Singrobo-Ahouaty sur le fleuve Bandama


  22 Juin      130        Economie (23918), Photos (21076), Travaux publics (466),

   

Abidjan, 22 juin 2017 (AIP) – Un barrage hydroélectrique d’une puissance de 44 MW sera bientôt construit à Singrobo-Ahouaty sur le fleuve Bandama, a annoncé le sous-directeur de la Planification, du suivi et évaluation des projets de l’Agence nationale de l’environnement, le Dr Cissé Mamadou, lors du lancement de l’enquête publique de l’étude d’impact environnemental et social (EIES) du projet d’aménagement hydroélectrique mercredi à Taabo.
« Le nouveau barrage hydroélectrique de Singrobo Ahouaty est l’équivalent des barrages d’Ayamé 1 et d’Ayamé 2 réunis. Il dispose de deux groupes de 22 MW chacun avec une capacité de production d’énergie de 217 MWh par an », a précisé le promoteur Etty Ekolan Alain, président directeur général d’Ivoire Hydro Energy SA, une société ivoirienne regroupant les anciens travailleurs de l’ex-EECI et de la CIE.
Le projet, d’un coût estimé à 85 milliards de FCFA, est le premier partenariat public-privé initié par l’État ivoirien dans le domaine de l’hydroélectricité. Le nouveau barrage est situé à 23 km, en aval du barrage de Taabo sur le fleuve Bandama, à 140 km au nord d’Abidjan, sur l’autoroute du nord.
Il est constitué d’une digue en enrochement, d’une longueur de 1400 m, qui relie les villages de Singrobo (rive gauche) et d’Ahouaty (rive droite). La construction va durer trois ans.
La cérémonie de lancement de l’enquête publique de l’étude d’impact environnemental organisée par l’Agence nationale de l’environnement a été présidée par le préfet de Taabo, Ouattara Maténin. Elle a réuni les populations des 19 villages que compte le département dont six dans la sous-préfecture de Kpacobo.
Présentant le projet, le PGD de la société IHE a expliqué que l’ouvrage va s’étendre sur 19 km2 de terre agricole, et va toucher des habitations, des propriétés foncières, l’écosystème et des forêts. Il permettra de désenclaver tous les villages de la rive droite du fleuve Bandama qui n’auront plus qu’à franchir la digue de 1,4 km au lieu de parcourir 40 km pour rejoindre l’autoroute du Nord.
« Il permettra également de fournir 1000 emplois directs et indirects, de renforcer le réseau existant, d’électrifier les villages de la localité pour donner un nouveau visage à la région », a déclaré Etty Ekolan.
Le sous-directeur de la planification du suivi et évaluation des projets de l’Agence nationale de l’environnement a encouragé les populations qui seront touchées par le projet à venir donner leur avis pour la validation du rapport provisoire. L’enquête publique de l’étude d’impact environnemental et social du projet d’aménagement hydroélectrique de Singrobo-Ahouaty va durer jusqu’au 04 juillet 2017.

nam/kp

Dans la même catégorie