APS LÉGÈRE HAUSSE DES NOUVEAUX CAS DE COVID-19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’Evêque du diocèse de Gagnoa exhorte les fidèles de Lakota à la paix GNA Special Voting takes off smoothly in Amansaman, other constituencies in Accra APS COMMERCIALISATION ARACHIDIÈRE : L’USINE DE LA SONACOS À ZIGUINCHOR DANS L’ATTENTE DE SES PREMIÈRES GRAINES APS ZIGUINCHOR : DES OUVRAGES SOCIAUX FINANCÉS PAR ABOU DHABI ANNONCENT DES INVESTISSEMENTS PLUS IMPORTANTS GNA Special Voting delays for nearly an hour in Tema West GNA NGO launches project to promote good sanitation and hygiene practices AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La présidente de la mutuelle de Boyo visite la parcelle de terre octroyée aux femmes du village AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une coopérative agricole fait don de matériels médicaux à l’hôpital général de Bonon AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le ministre Moussa Sanogo invite les populations du Bafing à renforcer la paix et le vivre ensemble

Blocage des voies routières : d’importantes pertes financières pour des opérateurs économiques de Séguéla


  3 Novembre      6        Société (25487),

   

Séguéla, 03 nov 2020 (AIP) – Le blocage de certaines voies routières par des partisans de l’opposition ivoirienne dans des localités a entrainé d’énormes pertes financières pour des opérateurs économiques du département de Séguéla (Centre-ouest, région du Worodougou), a appris l’AIP auprès de quelques-uns, lundi 2 novembre 2020.

« Ça fait trois jours qu’on ne travaille pas. Il y avait six à sept départs en direction d’Abidjan et de Bouaké. Ce sont donc des millions de francs qu’on perd ainsi », a déclaré le chef de gare de la compagnie ‘’Abass transport’’, Touré Mamadou, souhaitant la cessation des blocus pour une reprise des activités dans les plus brefs délais.

Des barricades érigées surtout dans le district de Yamoussoukro paralysent le transport des personnes et des marchandises, occasionnant parfois des pertes en vie humaine.

« La remorque de banane, d’orange et d’avocat que j’envoyais à Abidjan est complètement perdue à cause de la situation. Tout est en train de se gâter. Vraiment, c’est difficile », s’est, pour sa part, exprimée une commerçante de vivrier, Bakayoko Massita.

Après le scrutin présidentiel du 31 octobre boycotté par des partis de l’opposition, les forces de l’ordre sont à l’œuvre pour dégager les voies obstruées parfois avec des troncs d’arbres.

(AIP)

Dans la même catégorie