APS MUSHIKIWABO JUGE LES COUPS D’ETAT RÉPÉTÉS DE CES DERNIERS MOIS INACCEPTABLES APS MUSHIKIWABO JUGE LES COUPS D’ETAT RÉPÉTÉS DE CES DERNIERS MOIS INACCEPTABLES APS Le maire de Jacqueville offre l’émission « Bonjour 2022 » à sa population APS ZIGUINCHOR : DEUX MILITAIRES ET UN REBELLE TUÉS DANS UN ÉCHANGE DE ‘’COUPS DE FEU’’ AIP Quelque 2000 kits scolaires à des écoliers à Biankouma ANP Diffa : 1ère session ordinaire de la Commission Consultative Régionale de l’Administration Territoriale (COCOCRAT) AIP Les sapeurs-pompiers militaires initient une opération ‘’coup de balai’’ à Yopougon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Moussa Sanogo présente les projets du métro d’Abidjan et du barrage de Singrobo-Ahouaty aux députés APS DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE SALUENT LE « DÉROULEMENT APAISÉ » DU SCRUTIN APS A COALITION BUNT BI MAJORITAIRE À RANÉROU FERLO (RÉSULTATS PROVISOIRES)

Bobo Dioulasso : Trois pays réfléchissent sur la transformation digitale en Afrique


  14 Novembre      43        Société (37861), Technologie (491),

   

Bobo-Dioulasso, 13 nov. 2021 (AIB)-Le Burkina Faso, le Niger et le Sénégal ont réfléchi jeudi, dans le cadre de la 5e édition de la table ronde panafricaine, autour des meilleures pratiques du numérique pour une véritable transformation digitale en Afrique.
Selon la représentante du secrétaire général du ministère en charge de l’Economie numérique, Aminata Zerbo, les échanges ont porté sur les expériences des trois pays, Burkina Faso, Niger et Sénégal concernant la transformation digitale.
D’après elle, la table ronde des meilleures pratiques à consisté également à créer une vitrine de bonnes expériences pour la réplication et l’implémentation de solutions numériques innovantes et transposables.
M. Zerbo s’exprimait jeudi, à Bobo Dioulasso au cours de la 5e édition de la table ronde panafricaine des meilleures pratiques dans le domaine du numérique.
Elle a précisé que la vision commune des pays africains est de faire du numérique le « socle » du développement économique et social.
La rencontre était placée sous le thème « les initiatives de transformation digitale : Inspiration pour la définition d’une feuille de route basée sur le cas du document de meilleures pratiques  » Digital Economy  » du Kenya ».
Aminata Zerbo a souligné que cette étape passe par la dématérialisation des procédures en les rendant plus « accessibles aux populations et en rendant les administrations plus performantes et plus productives ».
Pour le directeur général des technologies de l’information et de la communication (DGTIC) du ministère de l’Economie numérique, Roch Omar Bougouma, il est important de mutualiser les idées, à travers la mise en place d’une tribune qui est la table ronde panafricaine du numérique.
M. Bougouma a rappelé que la présente édition, succède à quatre autres dont la dernière, date de 2013.
Ces différentes éditions ont permis d’engranger des résultats « considérables » dans la sous-région.
Il a relevé que l’un des acquis a été, le Projet régional d’infrastructures de communication en Afrique de l’Ouest (PRICAO).

Dans la même catégorie