ANG Bancada Parlamentar de PAIGC promete mover queixa contra mesa da ANP ATOP SANTE DES MERES ET DES ENFANTS DU TOGO : L’ONG « COURSIER D’HOPITAL INTERNATIONAL » SIGNE UN PARTENARIAT AVEC L’ATBEF ATOP LA PRESIDENTE DE LA HAUTE COUR DE JUSTICE DU BENIN ET L’AMBASSADEUR DU SENEGAL AU TOGO CHEZ LE PREMIER MINISTRE ATOP EDITION 2020 DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA : UNE CONFERENCE DEBAT MARQUE LA CELEBRATION APS PLAIDOYER DE MAIRES POUR PLUS DE MOYENS DE LUTTE CONTRE LES FEUX DE BROUSSE APS LE SYNTTAS DÉCRÈTE 72 HEURES DE GRÈVE RENOUVELABLES APS COVID-19 : LANCEMENT DE L’ALLIANCE POUR LA RÉPONSE À L’INFODÉMIE SUR LE CONTINENT APS LE COORDONNATEUR DE L’UVS PRÔNE UNE POLITIQUE GLOBALE D’USAGE DU NUMÉRIQUE AIP L’extinction de la télévision analogique démarre à partir du 1er janvier 2021 AIP Save the children présente son plan opérationnel 2020 sur l’éducation des OEV à Bondoukou

Boké / crise post-électorale: Le préfet appelle au renforcement de la paix, la sécurité des citoyens et de leurs biens


  4 Novembre      8        Société (25534),

   

Boké, 04 nov. (AGP)-Suite à la fermeture des boutiques et magasins, découlant des appels à la manifestation, aux tensions sociales en cette période post-électorale, le préfet de Boké, Hassan Sanoussy Camara a conféré mardi, 03 novembre 2020, avec les forces vives de sa juridiction géopolitique.

La réunion a porté entre autres sur le renforcement de l’unité des filles et fils de la préfecture de Boké, la lutte contre l’ethnocentrisme, le régionalisme, les violences et tensions sociales.

D’entrée de jeu, le Premier responsable de la préfecture de Boké, Hassan Sanoussy Camara a déclaré : « On n’acceptera jamais que le gouvernement soit discrédité par qui que ce soit. Aujourd’hui, suite aux manifestations qui ont éclaté à Sangarédi, Kamsar et Kolaboui, la prison civile de Pont de Fer est saturée. »

Parlant des enfants mineurs récemment assassinés à Sangarédi, il a fait savoir qu’il restera le contrepoids du désordre.

Plus loin, le préfet a invité la population de Boké à la vigilance, au pardon, à l’acceptation des différences pour dit-il, éviter les pillages, la pagaille, la manipulation dans la Cité minière de Boké.

Et d’ajouter, « on ne tolérera pas l’anarchie, la violence et le désordre. »
Aux fauteurs de troubles dans les sous-préfectures de Boké, M. Camara s’est également engagé à suivre de près, les différentes actions financées par le fonds de développement économique local (FODEL) ceci, dans le cadre du développement des collectivités locales surtout, celles impactées par l’exploitation minière.

Il a, par ailleurs, vanté les actions de développement engagées par le gouvernement de la 3ème République. Il s’agit de l’ANAFIC, le FODEL, le projet interconnexion Boké (République de Guinée) à Saltino (Guinée Bissau).
Selon lui, « Dieu va juger ceux qui font du commerce une arme de guerre. Il ne faut jamais monnayer votre dignité contre la nourriture. Refusez. »

Visiblement déterminé à renforcer l’unité nationale, la cohabitation pacifique, le préfet a indiqué: « Ils n’ont qu’à fermer leurs boutiques jusqu’à 2830. On s’en fout.

Dans la même catégorie