AIP Pierre Laporte et Babacar Cissé font leurs adieux à la Côte d’Ivoire AIP Can 2019 : La Côte d’Ivoire bat l’Afrique du sud (1-0) AIP Le volume des interventions de la BM en Côte d’Ivoire est passé de 600 millions US à plus de deux milliards US en 2019 (Premier ministre) AIP Côte d’Ivoire/ Un protocole d’accord portant sur la construction de 3000 logements sociaux signé à Marrakech ABP L’Ong Direct Aids donne de l’eau potable aux populations de Boukoumbé ABP Le maire Eric Pontikamou offre à sa population tous les matchs de la CAN sur écran géant ATOP L’ONG AIMES-AFRIQUE PRESENTE LE BILAN DE SA CAMPAGNE DANS LES CINQ REGIONS AUX DIPLOMATES ET MEDIAS A ANEHO ATOP PROMOTION DE LA JEUNE FILLE : PLAN INTERNATIONAL TOGO A LANCE SA CAMPAGNE « AUX FILLES, l’EGALITE » A TRAVERS UNE CARAVANE ATOP CULTURE/CINEMA : SORTIE DE L’AVANT-PREMIERE DE LA SERIE TELEVISEE « CERCLE D’ESPOIR » ATOP FIN DES TRAVAUX DE LA REUNION DES PAYS MEMBRES DE L’AGPAOC 

Boké-SMB : Plus d’un milliard de francs pour 40 personnes indemnisées dans la zone d’AMR


  12 Juin      10        Société (50098),

   

Boké, 12 juin (AGP)-  Le Consortium SMB-Winning a procédé Mardi 11 juin 2019 au paiement d’un milliard cinq millions neuf-cent quarante-neuf mille cinq cent francs guinéens (1.005.949.500 GNF) pour indemniser 40 personnes des villages de Hancoundèchandi, Tchianguibaly et Lènguébôfi, en raison de l’extension d’une   Mine dans le permis de la Société Alliance Minière Responsable (AMR).
La cérémonie de paiement s’est déroulée en présence d’un huissier de justice, des autorités locales et des communautés bénéficiaires, ainsi que des représentants du Consortium et des agents de la société SEES.
Le présent projet concerne le Bloc P5-5 dans Hancoundèchandi, district de Guilléré dans la CU de Boké, les Blocs 903, 904, 905 dans Tchianguibaly, district de N’Dangara et 906 sis à Lènguébôfi, district de Dambantchian, commune rurale (CR) de Tanènè dans la préfecture de Boké.
Pour Moussa Thiam, directeur environnemental et social de la société AMR : « Avec l’indemnisation sous l’autorité d’un huissier de justice et sous le contrôle des autorités locales, nous voulons nous assurer que les indemnisations sont conformes au cadre légal et n’entrainent pas des tensions entre les différents bénéficiaires ».
De son côté, Mamadouba Cissé, directeur des micros réalisations, insiste sur l’importance de l’usage de cet argent : « Bien sûr, il faut distinguer les montants communautaires destinés au développement des communautés et les montants individuels. Néanmoins, je rappelle que la bauxite n’est pas une ressource renouvelable et qu’il faut déjà penser à l’après. Le Consortium offre une opportunité unique de soutien en termes d’accompagnement pour les personnes indemnisées souhaitant créer une activité génératrice de revenus et il faut en profiter »
« Le montant des compensations nous permet déjà de nous projeter dans l’avenir alors que les mines continuent de tourner à plein régime. » conclut le président de district N’Dangara Salifou Camara.

Dans la même catégorie