INFORPRESS Ilha do Maio vai ter um núcleo local de luta contra cancro – presidente da ACLCC INFORPRESS Carlos Veiga anuncia candidatura “independente e de cidadania” à Presidência da República INFORPRESS Governo e Correios de Cabo Verde instituem selo Cabo Verde no Mundial INFORPRESS Governo vai dotar regiões militares de meios de emergência médica – primeiro-ministro INFORPRESS Fogo: Projecto Terra de Valor promove mesa de diálogo sobre desenvolvimento rural da ilha NAN Ex-President Jonathan enlists colleagues to mitigate electoral crises in West Africa NAN Nigeria loses $10bn to illicit financial flows – ICPC GNA Desist spreading fear and panic on COVID-19 vaccines GNA Fodome Helu gets Police Post GNA Aggrieved WR Garages Association members petition Regional Minister-designate

Boké /société : Quand les Sabars et les shows de la rue deviennent source de dégradation des routes


  9 Février      9        Société (29478),

   

Boké, 09 fév(AGP)- Les organisateurs des shows de la rue, sabares et danse bizarre (Farégnakhi) contribuent eux aussi et de manière abusive, à la dégradation des voiries dans la Commune urbaine de Boké.

Pour preuve, il ne se passe jamais un ou deux jours sans qu’on n’assiste le long des artères secondaires, à des cérémonies comme les sabars, shows de la rue, danse bizarre ou Dembadôn.

Pour éviter l’interruption de leur fête pendant le  passage des engins roulants et même  des piétons, les organisateurs de ces évènements procèdent à des barricades sur toutes les issues. La cérémonie, une fois terminée, les organisateurs quittent les lieux sans lever les barricades au grand dam des automobilistes.

Un fait très récurrent dans la commune urbaine de Boké au cœur du flux migratoire.

Et le lendemain, les pauvres usagers de ces voies retrouveront les mêmes barricades qui, souvent, sont défaites par des gros porteurs ou par des personnes de bonne foi. Toute chose qui ne contribue pas à la solidification du goudron. Une attitude que des analystes qualifient d’incivisme et du manque de patriotisme.

Et tout cela se passe au vu et au su des autorités compétentes qui, d’ailleurs opposent un silence notoire à ces actes qui fâchent.

Dans la même catégorie