APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

Boké/société: Une femme enceinte tuée et décapitée par un cultivateur


  22 Septembre      4        Divers (885),

   

Boké, 22 sept(AGP)- Yéro Bella Sanè, cultivateur et célibataire âgé d’une trentaine d’années,a froidement assassiné Mme Hawa Conté, en état de famille et mère d’un enfant, rapporte le correspondant régional de l’AGP.

Le drame s’est produit jeudi, 17 septembre 2020, dans le secteur Bantanfôrô, district de Boundoulengué, sous-préfecture de Dabiss dans la préfecture de Boké.

D’après Yéro Bella Sanè qui a reconnu les faits, mardi 22 septembre à son audition dans les locaux de la Brigade de Recherche (BR) de la gendarmerie de Boké «Je l’ai hasardeusement croisée en brousse en train de marcher librement.

Je suis venu par derrière, l’étrangler jusqu’à ce qu’elle rende l’âme et puis, je l’ai égorgée et lui coupé la tête», a expliqué le présumé assassin.

Et d’ajouter «J’ai toujours appris que la tête humaine contient du diamant surtout, quand elle est enterrée pendant un mois. Donc, c’est cette théorie que je voulais mettre en pratique pour que je sois aussi riche.»

D’après une source sécuritaire, l’homme incriminé a été interpellé lundi, 21 septembre 2020 avec une armada de grigris et conduit dans les locaux de la Sûreté régionale de Boké pour des fins d’enquête. Dans ce dossier criminel, les autorités administratives promettent de s’impliquer pour la manifestation réelle de la vérité.

Les enquêtes sont ouvertes pour dit-on, retrouver la tête de Hawa Conté qui, selon le présumé assassin, est cachée quelque part dans un Bowé, dans la Commune Rurale de Dabiss.

Dans la même catégorie