GNA Media practitioners sensitised on antimicrobial resistance GNA HeForShe Campaign launched in Western Region to promote women’s rise GNA Akorabo taxi drivers threaten “Demo” for bad roads GNA ‘Oti women for NPP’ receive support from Party’s Vice Chairman MAP Laâyoune et Dakhla, ces nouveaux eldorados diplomatiques AIP Présidentielle 2020: Les populations de Oumé exhortées à rester sourdes à l’appel au boycott du scrutin AIP Les producteurs de la filière anacarde du Tchologo sensibilisés sur la mise en place d’une l’interprofession AIP Plus de 2500 tables-bancs remis aux écoles de la commune de Boundiali GNA Adaklu MP to elevate okada business in next NDC government GNA Klottey Korle youth groups reaffirm support for Zanetor

Bouaké, dernière étape d’une caravane de sensibilisation à la paix dans la région de Gbêkê


  9 Octobre      15        Politique (12275),

   

Bouaké, 09 oct 2020 (AIP)- La salle de mariage de la mairie de Bouaké a abrité jeudi 08 octobre 2020 la dernière étape d’une caravane de sensibilisation à la paix qui a sillonné les quatre départements de la région de Gbêkê en prélude à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Démarrée lundi à Béoumi, cette caravane a fait escale mardi et mercredi respectivement à Botro et à Sakassou avant cette dernière étape de Bouaké. A chacune de ces étapes, Nanan N’goran Koffi II et les membres de sa délégation ont fait la promotion de la paix tout en invitant les populations à en faire leur seconde religion.

« Notre devoir en tant que chefs traditionnels est de semer la graine de la paix dans les cœurs et les esprits des ivoiriens », a indiqué le président régional de la chambre nationale des rois et chefs traditionnels et chef de canton Faafouè-Gossan, Nanan N’goran Koffi II, principal initiateur de cette caravane de promotion de la paix.

Ce dernier a saisi cette occasion pour exhorter les acteurs politiques ivoiriens à mettre balle terre en cultivant le dialogue afin de ne pas embraser la Côte d’Ivoire. « Nous disons aux hommes politiques de mettre balle à terre. Qu’ils fassent en sorte que la Côte d’Ivoire demeure un pays de paix parce que les hommes passent, mais le pays reste », a-t-il lancé.

Associée à cette initiative en faveur de la paix dans le Gbêkê, la promotrice de communautés régionales des acteurs de paix (CREA-PAIX), l’ancienne ministre Euphrasie Kouassi Yao, a félicité la chefferie traditionnelle de la région de Gbêkê pour cette belle initiative qui célèbre la paix.

Elle a donc exhorté l’ensemble des fils et filles de Gbêkê à s’inscrire dans cette voie tracée par les autorités traditionnelles. « Nous devons tous nous engager, jeunes, femmes, adultes, partis politiques, associations et communautés pour façonner une paix durable condition sine quanon d’un développement durable », a-t-elle exhorté.

Dans la même catégorie