NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


   

Rabat, 11/11/2017 (MAP)- Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du samedi 11 novembre :

Côte d’Ivoire :

Le maire de la commune de Daloa, Samba Coulibaly, a révélé, lors d’une réunion de sensibilisation des populations de Daloa sur le maintien de la propreté de la ville, qu’environ 300 T d’ordures ménagères sont ramassés par jour dans la cité.

« Je voudrais rappeler que Daloa, c’est pratiquement 300 tonnes d’ordures ménagères par jour, c’est beaucoup, nous avons le devoir d’assainir notre ville et de ramasser ces ordures, la mairie fera sa part. Ce que je demande à la population, c’est beaucoup de vigilance pour faire en sorte que nous ne salissons pas », a confié le maire aux habitants de Daloa.

Kenya:

L’autorité nationale de gestion de l’environnement a donné, récemment, son aval pour la construction d’une unité de traitement des déchets provenant de l’exploitation du pétrole brut dans le comté de Turkana (nord du Kenya), ont rapporté des médias.

Le projet, dont le coût s’élève à 3,9 millions de dollars, permettra de transformer les déchets en composts et de recycler le plastique et d’autres matières, souligne-t-on, ajoutant que l’octroi de l’autorisation pour la construction de cette unité intervient après l’approbation d’une étude d’impact de ce projet sur l’environnement.

Cité par les médias, Adnan Khalid, expert en environnement a expliqué que cette infrastructure permettra d’améliorer la capacité de traitement des déchets au niveau du comté de Turkana sans affecter l’environnement et la santé publique.

Togo:

Le Togo a inauguré vendredi sa première mini-centrale solaire, à Bavou, dans le canton d’Ountivou.

Il s’agit de la construction d’une mini-centrale solaire de 150 kWc, avec un réseau de distribution basse tension (BT) de 5 km, équipé de 65 lampadaires d’éclairage public et des compteurs de branchements pour les clients.

Outre Bavou, le projet d’un coût total de 2 milliards de FCFA permettra l’électrification des localités d’Assoukoko dans la préfecture de Blitta, de Kountoum dans la préfecture de Bassar et Takpapiéni dans la préfecture de l’Oti-Sud. Tous les ménages seront systématiquement branchés au mini réseau.

Gabon :

Le Gabon vient de remporter le prix des ambassadeurs de la nutrition et du « Scaling up nutrition » (Sun), lors du rassemblement mondial 2017 du mouvement Sun organisé du 7 au 9 Novembre à Abidjan en Côte d’ivoire, indique la presse.

Ce grand rassemblement a réuni environ 750 participants de 80 nationalités, issus des 59 pays membres du mouvement et des organisations internationaux et régionaux.

Selon les organisateurs, ce prix récompense le leadership, l’efficacité et la rapidité des actions menées par le Gabon ces derniers mois, pour créer un environnement propice à la lutte contre la malnutrition.

Congo :

Le ministère de l’Economie forestière a organisé, jeudi dernier à Brazzaville, en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), un atelier sur l’étude de faisabilité du projet de compensation du carbone pour le paysage des lacs Télé au Congo et Tumba en RDC, rapporte la presse.

Le projet régional concerne un paysage de 130.000 km2. Démarré en 2016, ce projet vise notamment à conserver la zone hydroforestière transfrontalière du lac Télé et du lac Tumba, protéger la biodiversité et à assurer une utilisation durable des ressource

OE/MM/KS/CJ

Dans la même catégorie