MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix. ACP Remise des brevets aux 320 sourds muets à la formation sur les droits de l’homme ACP Plaidoyer pour la promotion des personnes vivant avec handicap au sein des institutions nationales AGP Discours de la ministre de l’Action Sociale à l’occasion des travaux de la 63ème session de la commission de l’ONU sur la condition de la femme AGP TRAVAUX PUBLICS : plus de deux milliards de dollars US investis par la 3ème République dans la réalisation des routes NAN GenCos release 3,982 MW of electricity to national grid

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


Rabat, 13 Nov 2017 (MAP)- Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du lundi 13 novembre :.

Côte d’Ivoire :

Les nouveaux opérateurs sélectionnés pour la propreté du district d’Abidjan vont démarrer leurs activités courant le mois d’avril 2018, a annoncé la ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, Anne Désirée Ouloto, lors d’une conférence de presse à Abidjan.

Au cours de cette conférence portant sur le thème, « Cop 23 : la Côte d’Ivoire fait de la gestion durable des déchets, un enjeu majeur de la lutte contre le changement climatique », Anne Ouloto a expliqué que la réforme engagée par son ministère devrait à terme redynamiser le système de gestion des déchets. « Notre marche vers la modernisation du secteur des déchets est irréversible », a-t-elle assuré.

Kenya :

La Commission de l’Union africaine a accordé 101,5 millions de shillings (plus de 980.000 de dollars) destinés à contribuer au financement du projet de la centrale géothermique de Turkana au Kenya.

Cette enveloppe, reçue par « Olsuswa Energy », la compagnie en charge du développement de la centrale, servira à mener des études techniques et la mise à niveau de l’infrastructure érigée au niveau de la barrière volcanique dans le comté de Turkana, ont rapporté des médias locaux, notant que ce projet, qui sera réalisé en deux phases, permettra l’installation de 140 MW de capacité.

Ghana :

Le Ghana est en train d’élaborer un plan de mise en œuvre multi-sectoriel des contributions déterminées au niveau national (NDC), avec la participation de tous les ministères et parties prenantes.

La société civile, les entreprises et les institutions sont toutes engagées dans les efforts visant à obtenir une contribution nationale qui serait bien acceptée par tous pour aider le Ghana à respecter son engagement envers l’Accord de Paris sur le changement climatique.

Gabon :

L’Université franco-gabonaise Saint-Exupéry (UFGSE), en partenariat avec l’Institut africain d’ingénierie rurale et du développement social (IAIRDS), a organisé au cours de la semaine dernière à Libreville son premier colloque international, dans le but d’ouvrir et de souligner au sein de sa filière « Développement durable » une spécialité agro-industrielle.

Les travaux du colloque ont porté sur six thématiques liées au passage de l’agriculture familiale à la production agroalimentaire de grande envergure. Une démarche se nourrissant des dynamiques agro-industrielles qui animent à présent tous les pays du monde.

RDC Congo :

Global Witness, Rainforest Foundation Norvège, Rainforest Foundation UK, Greenpeace et le Réseau des Ressources Naturelles s’opposent à la décision du gouvernement congolais de lancer le processus visant à lever son moratoire sur l’attribution de nouvelles concessions industrielles d’exploitation forestière, indique la presse.

Ces ONG considèrent cette initiative comme destructrice et appellent les négociateurs à la COP23 de la CCNUCC à demander au gouvernement congolais de renoncer à ses plans.

Pour les ONG, cette annonce met en danger la deuxième plus grande forêt tropicale du monde et entraînerait une augmentation significative des émissions de carbone.

Dans la même catégorie