MAP Le Burkina Faso éliminé de la CAN-2019 MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines ANGOP Hyundai va monter des véhicules en Angola ANGOP Sonangol a un nouveau navire de forage MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Le criquet un plat savoureux au Niger… MAP Sur Très Hautes Instructions Royales, envoi d’une aide humanitaire d’urgence aux victimes du cyclone Idai au Mozambique ANGOP Le Gouvernement veut une presse véritablement publique ANGOP L’Angola a besoin de 450 stations météorologiques

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


   

Dakar, 27/01/2018 (MAP) – Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du samedi 27 janvier :

Sénégal :

Le Mouvement environnemental pour le développement du terroir de Gniby (MEDET), du nom d’une commune de la région de Kaffrine (centre), a annoncé avoir mis en place un projet de gestion des déchets solides (PROGEDES), en vue de lutter contre l’insalubrité et créer des emplois pour les jeunes de la localité.

« L’objectif du projet est de lutter contre l’insalubrité dans la commune de Gniby et de créer des emplois pour les jeunes en mettant en place un système de collecte et de transformation des ordures’’, a indiqué le colonel Babacar Ndao, président de ce mouvement.

Selon le colonel Ndao, ce projet participe aussi d’un renforcement de capacités des populations locales et de différents autres acteurs de cette commune en matière de gestion des ordures.

Il est aussi question de commercialiser les produits issus de la transformation des déchets solides, a indiqué M. Ndao, selon qui « l’insalubrité demeure le problème majeur » de la commune de Gniby.

Ghana :

Le président de la Convention sur l’eau de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU), Peter Kovacs, a relevé que les changements climatiques représentent une menace pour la durabilité de l’eau.

« L’eau serait le problème le plus grave à l’avenir. Sa durabilité serait affectée par le changement climatique », a estimé M. Kovacs lors de la 70ème réunion de la plate-forme de l’Alliance nationale d’apprentissage (NLAPM) à Accra, relevant la nécessité pour les pays d’identifier les facteurs responsables de ce changement.

 

Côte d’Ivoire :

Près de 78% des activités liées à la mise en œuvre du projet de Réduction des émissions des gaz à effet de serre issue de la déforestation et de la dégradation des forêts (REDD+) en Côte d’Ivoire ont été réalisées, selon le bilan de l’année 2017 élaboré par le secrétariat exécutif permanent REDD+ (SEP REDD+).

Ce bilan a été présenté lors d’une réunion, jeudi, au siège l’Agence des Nations Unies chargée de l’alimentation et l’agriculture (FAO), du comité de pilotage du Programme national ONU-REDD. Il révèle que sur 45 activités prévues, 29 ont été finalisées, 11 non encore finalisées et seulement cinq n’ont pas été réalisées pour un coût global de plus de 800 000 USD, soit plus de 400 millions F CFA.

Présidant la cérémonie d’ouverture, Dr Kadio Blaise, représentant la ministre de l’Environnement et du Développement durable a souhaité que de nouvelles orientations soient prises à l’issue de cette rencontre pour accélérer la mise en œuvre des activités REDD+.

Le représentant de la FAO en Côte d’Ivoire, Germain Dasylva s’est félicité des avancées réalisées durant l’année 2017. Il a recommandé aux membres du comité de pilotage de faire preuve de professionnalisme, de vision claire et partagée, d’entente avec les partenaires pour attirer et conforter les investisseurs potentiels.

Kenya :

Le gouvernement du Comté de Nairobi procédera à la distribution de conteneurs, qui seront gérés et surveillés par des jeunes, pour la collecte des déchets au niveau des quartiers de la capitale.

Cette première phase qui porte sur la distribution d’une quarantaine de conteneurs, s’inscrit dans le cadre des efforts et mesures prises par le gouvernement du comté pour l’amélioration de la gestion des déchets dans la capitale, outre la création d’opportunités d’emploi au profit des jeunes, a expliqué le gouverneur, Mike Sonko, cité par des médias locaux.

Le gouvernement du comté de Nairobi avait ordonné aux 17 administrateurs des sous-comtés de prendre en charge la collecte des déchets dans leurs territoires pour « faire face au déversement illégal et à l’entassement des ordures non collectées », rappelle-t-on.
KS.

Dans la même catégorie