GNA Madina Divisional Police confirms assassination of investigative journalist GNA Political Parties’ Fund: Afari-Gyan blames NDC and NPP Inforpress São Vicente: Embaixador da Índia perspectiva “caminho brilhante” nas relações económicas Índia/Cabo Verde Inforpress Santo Antão: Criadores “aliviados” com anúncio do Governo de priorizar Porto Novo com novo plano de emergência Inforpress Pintura mural na Clínica Godente incita a campanha do aleitamento materno NAN Nigeria joins PAPU to celebrate PAN African Post Day NAN Anambra govt. to establish Art, Craft Village NAN Corps member to rehabilitate 20 ex-convicts in Osun NAN UNICEF laud journalists for promoting public health AIP Côte d’Ivoire/ Des vendeurs de drogue interpellés à Soubré

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


Rabat, 28/04/2018 (MAP)- Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du samedi 28 avril :.

Sénégal :

Un programme d’accompagnement de la mutation écologique et économique par le développement d’une culture éco-citoyenne pour une gouvernance intercommunale participative des ressources naturelles, a été lancée, récemment à Ngaparou, rapportent des médias.

Piloté par l’ONG Enda Energie, au profit de l’entente intercommunale de la Petite Côte (EIPC, pour une gestion intégrée des zones côtières (GIZC), ce programme est financé par l’Union européenne (UE).

Selon le directeur de Enda Energie, Sékou Sarr, il s’agit plus particulièrement de renforcer les capacités des organisations de la société civile et de cinq des seize collectivités locales de Mbour, Saly-Portudal, Ngaparou, Somome et Malicounda, en vue de leur implication effective à l’élaboration et à la mise en œuvre de programmes de résilience au changement climatique et une utilisation sobre en carbone.

« Ces cinq collectivités locales ont signé une entente intercommunale pour mutualiser leurs efforts et faire face à la lutte contre l’érosion côtière et pour une meilleure gestion des déchets », a précisé M. Sarr.

RDC :

La République démocratique du Congo a émis, vendredi, des réserves sur le quota que chaque pays devra recevoir, dans le cadre du Fonds bleu du bassin du Congo.

Cette position a été affirmée à la presse par le ministre congolais de l’Environnement, Amy Ambatobe à l’occasion du lancement à Brazzaville, du segment ministériel de la Commission climat du Bassin du Congo.

M. Ambatobe estime que lorsqu’on a mis en place le Fonds bleu, on n’avait pas encore découvert les tourbières dans la cuvette du bassin central du bassin du Congo.

Pour le ministre la découverte en RDC des tourbières qui jouent le même rôle que les arbres devrait être prise en compte dans la répartition du quota à accorder aux pays, dans le cadre du Fonds bleu.

Côte d’Ivoire :

Un groupe de chercheurs de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA) a décidé d’intensifier l’accès à l’électricité à travers plusieurs projets énergétiques par la promotion des énergies vertes à hauteur de 82% à l’horizon 2030.

Pour y parvenir les experts en énergies renouvelables sont réunis dans le cadre d’un séminaire à l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny (INP-HB) de Yamoussoukro, où ils mènent depuis jeudi, des réflexions pour la mise en place dans un premier temps, d’un réseau sous-régional de recherche sur les énergies renouvelables.

Selon les experts, malgré le potentiel énergétique dont dispose l’Afrique, la plupart des pays du continent souffrent d’un manque accru de valorisation des énergies vertes.

Kenya:

Le ministère kényan de l’Agriculture a annoncé une liste de neuf pesticides que les agriculteurs peuvent utiliser pour lutter contre les chenilles légionnaires d’automne, qui continuent de ravager les cultures de maïs à travers le pays.

« Nous avons maintenant les pesticides que les fermiers peuvent acheter et utiliser pour combattre l’invasion des chenilles légionnaire d’automne », a déclaré le secrétaire du cabinet de l’agriculture, Mwangi Kiunjuri, lors de sa rencontre avec le comité parlementaire sur l’agriculture et l’irrigation, récemment à Mombasa.

D’après les chiffres des autorités, les chenilles légionnaires d’automne ont endommagé plus de 800.000 hectares dans 25 comtés du Kenya au cours de l’année écoulée.

KS

Dans la même catégorie