APS JOJ DAKAR 2022 : IBRAHIMA WADE NOMMÉ COORDONNATEUR DU COMITÉ D’ORGANISATION APS CHEIKH AHMETH TIDIANE BÂ , NOUVEAU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA CAISSE DES DÉPÔTS ET CONSIGNATIONS APS ABDOUL LATIF COULIBALY, NOUVEAU PORTE-PAROLE DE LA PRÉSIDENCE AGP Boké/ 1.540 panneaux solaires offerts à 51 villages de la préfecture AGP Lancement du projet ‘’Développer l’Agriculture commerciale en Guinée’’ dans la Région AGP Conakry/Coup de pouce des autorités aux bouchers et vendeurs de bétails AGP Des insuffisances relevées en 2018 au Crédit Rural de Guinée NAN NCC advocates broadband development to drive industrial revolution APS ABDOU KARIM SALL S’ENGAGE POUR LA SAUVEGARDE DU PARC DE NIOKOLO KOBA APS ALIOU CISSÉ DOIT TROUVER « LA BONNE FORMULE’’ POUR LA COHABITATION AU SEIN DE LA TANIÈRE, SELON EL HADJ DIOUF

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


   

Dakar, 15/12/2018 (MAP) – Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du samedi 15 décembre:

Sénégal :

« Généralisation et pérennisation des systèmes de gestion des ordures ménagère (GP-GOM) » : un projet devant être mis en œuvre dans 22 communes du département de Podor, a été lancé récemment, rapporte la presse.

La cérémonie de lancement s’est déroulée à Podor, dans la région de Saint-Louis (nord).

La mise en œuvre de ce projet doté d’un financement de 800 millions de francs Cfa est le fruit d’une coopération entre le Conseil département de Podor et celui des Yvelines en France.

« Il s’agit d’une initiative qui vise à appuyer les collectivités territoriales du département dans la prise en charge des ordures ménagères et l’amélioration du cadre de vie des populations », a expliqué Mamadou Dia, président du Conseil départemental de Podor lors de la cérémonie de lancement.

Le démarrage du projet est ainsi matérialisé par la mise à dispositions d’un matériel constitué de plusieurs milliers de poubelles, de quatre tracteurs, cinq remorqueurs, six tricycles et quatre-vingt-huit charriots ainsi que deux camions, a fait savoir Dia.

Gabon :

Le Forest Stewardship Council (FSC), organisme non gouvernemental à but non lucratif, dédié à la promotion d’une gestion responsable des forêts du monde entier, est en cours de préparation de son implantation au Gabon.

A cet égard, Nathalie Bouville, facilitatrice de ladite organisation pour le Gabon, s’est entretenue récemment avec Hélder Muteia, coordonnateur du Bureau sous-régional de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture en Afrique centrale.

Au cours de leur entretien, ils ont discuté de la collaboration entre les deux organisations, dans le cadre du projet FAO-EU FLEGT qui vise notamment à renforcer les capacités pour améliorer la protection des droits des populations autochtones et communautés locales, et assurer leur participation effective à la gestion responsable des forêts.

Ghana:

Special Ice, la plus importante entreprise du secteur des boissons au Ghana, a choisi REDAVIA, l’un des chefs de file mondiaux d’énergie solaire propre et rentable pour les communautés et les entreprises, afin d’établir sa première ferme solaire au Ghana.

L’accord comprendra le déploiement de 9 unités solaires et un total de 756 kWc sur le site de production de Special Ice, situé dans le district d’Oyarifa à Accra, ce qui représentera la plus importante ferme solaire de REDAVIA au Ghana à ce jour.

Côte d’Ivoire :

La quatrième édition du salon international de la géomatique s’est tenue récemment à Abidjan autour du thème « Les outils de résilience face aux changements climatiques».

Organisé par le Comité national de télédétection et d’information géographique ( CNTIG), ce salon a pour objectif principal de proposer d’une part, des stratégies et solutions opérationnelles de lutte contre les effets néfastes des changements climatiques et d’autres part, des outils de résilience éprouvés.

En clair, cette rencontre qui accueillera une cinquantaine de conférenciers en provenance d’une vingtaine de pays, entend promouvoir les outils géomatiques de résilience pour lutter efficacement contre les effets néfastes des changements climatiques qui pourraient entraîner près de 250.000 décès supplémentaires par an dans le monde entre 2030 et 2050 selon les prévisions de l’organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans la même catégorie