APS LES POPULATIONS INVITÉES À S’APPROPRIER SEN’EAU, « UN PATRIMOINE À 55 POUR CENT SÉNÉGALAIS’’ APS MÉDINA BAYE VA CÉLÉBRER LE MAOULOUD DANS LE RESPECT DES GESTES BARRIÈRES (PORTE-PAROLE) APS LE CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE SAISI DU RAPPORT DE L’IGAJ SUR TÉLIKO APS REPLI DE 2, 5 % DU PIB AU 2E TRIMESTRE (ANSD) APS LES DÉCHETS PLASTIQUES, UNE « MENACE GRAVE » POUR LA PLANÈTE ET LES OCÉANS (PRÉSIDENT CAOPA) APS VERS UN UN GROUPE DE TRAVAIL PLURIDISCIPLINAIRE DU PROJET « DUNDËL SUUF’’ À SÉDHIOU APS LA BAD INTÈGRE LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DU FORUM MONDIAL SUR L’INVESTISSEMENT (COMMUNIQUÉ) APS GESTION DES ORDURES : LES PRN, UN PARI CONTRE LES ’’DÉPÔTS SAUVAGES’’ MAP Fièvre de la vallée du Rift en Mauritanie: trois morts MAP UEMOA : la croissance prévue à 1,3% en 2020

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


  27 Août      14        Environnement/Eaux/Forêts (2106),

   

Rabat, 27/08/2020 (MAP)- Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du jeudi 27 août :

Ghana :

–Le Fonds vert pour le climat (GCF) vient d’approuver un projet de 54,5 millions de dollars pour relever les défis de la déforestation et de la dégradation des forêts dans la zone de savane nord du Ghana.

Ce financement vise également à encourager les investissements dans la chaîne de valeur du karité et l’autonomisation des femmes, à travers la restauration de 200.000 hectares de forêts de savane hors réserve et de 300.000 hectares de parcs à karité dégradés, ainsi que de créer de 25.500 hectares de plantations forestières dans des réserves forestières gravement dégradées.

Cela devrait se traduire par plus de 6 millions de tonnes de CO2e de réduction et d’absorption d’émissions au cours des sept premières années de la durée de vie du projet et de 25,24 millions de tonnes CO2e sur 20 ans.

Kenya :

–La lutte contre le braconnage au Kenya a donné ses fruits puisque la population des éléphants dans le pays a doublé en l’espace de 30 ans en passant de 16000 individus à 34800 aujourd’hui, se félicitent des écologistes.

Ce résultat a été rendu possible grâce notamment à la création de réserves nationales, à l’alourdissement des sanctions contre le braconnage et au soutien d’un pays tout entier.

Le continent africain était la terre d’environ 1,3 million d’éléphants en 1970. Longtemps braconnés pour leurs défenses d’ivoire revendues à prix d’or, aujourd’hui, ils ne seraient plus que 500.000.

Dans la même catégorie