GNA « Super Body 2018 » launched By: Simon Asare GNA Sports Minister inaugurates a 10-member National Youth Policy Committee AIB Visite de Le Drian et sécurité, au menu de la presse en ligne burkinabè AIB Le journaliste a obligation de fournir des informations vérifiables (ministre Rémis Dandjinou) AIB Procès putsch manqué: Herman Yaméogo estime qu’il y a erreur sur sa personne MAP UA: Le kenyan Raila Odinga nommé Haut Représentant pour le développement des infrastructures en Afrique (communiqué) MAP Enlevé il y a une semaine, le milliardaire Dewji rentre « sain et sauf à la maison » AIP Le commissariat de police de Sikensi confronté à un problème de mobilité AIP Les cours d’anglais dispensés par des vacataires depuis 2014 au collège de Bouna AIP La mairie de Tafiré va dégager un fonds de 20 millions F CFA pour l’autonomisation de la femme

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


   

Rabat , 01/02/2017 (MAP) – Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du mercredi 01 février:

 

Côte d’Ivoire:

— Un groupe privé ivoirien a lancé, récemment à Daoukro, capitale de la région de l’Iffou (centre du pays), un ambitieux projet de construction de deux centrales hybrides (thermique, solaire et photovoltaïque) de production d’énergie, d’une capacité totale de 700 mégawatts (à raison de 350 Mw chacune).

Ce projet complète la construction d’un réseau de production de moyenne (33 Mw) pour le raccordement de localités et sites habités de la zone riveraine, pour un coût global de 600 milliards de francs CFA.

Gabon:

— L’Agence nationale des parcs nationaux du Gabon (Anpg) est en train de ficeler un projet de collaboration avec trois instituts britanniques : la « Royal Zoological Society of Scotland », « Trace Wildlife Forensics Network » et l’université de Stirling, afin de développer des outils génétiques pour soutenir les actions de gestion et de protection des éléphants.

« Les marqueurs génétiques traditionnels tels que les microsatellites et l’ADN mitochondrial ont besoin d’un équipement sophistiqué qui fait défaut dans la plupart des pays accueillant des espèces impliquées dans le commerce illégal d’espèces sauvages. C’est pourquoi ont été mis au point de nouveaux marqueurs génétiques pour les éléphants forestiers’’, explique l’Anpg dans un communiqué.

Cette technique, précise-t-on de même source, peut être mise en œuvre au Gabon grâce à l’installation d’équipements faciles à entretenir. De plus, cela a l’avantage de générer des données à long terme et permettre le partage de données entre laboratoires, sur les pays de destination, de transit et de consommation impliqués dans le commerce de l’ivoire.

Kenya:

— La secrétaire du cabinet de l’Environnement et aux Ressources naturelles, Judi Wakhungu a annoncé, mardi, la mise en place d’un nouveau plan d’action visant à faire face à la nouvelle situation environnementale au Kenya, et qui prévoit de nouvelles directives à même de répondre aux questions économiques et sociales et, partant, de réduire la pauvreté et renforcer les services de santé.

« Les systèmes hydrauliques sont menacés à cause de la pollution et des activités humaines. Les forêts subissent des dégradations sérieuses en raison de l’expansion des colonies et de l’agriculture, c’est pourquoi il est important de surveiller constamment les évolutions et d’entreprendre des interventions pour faire face à ces impacts sur l’environnement », a déclaré M. Wakhungu, cité par des médias.

Ces directives prévoient un nouveau mode standard pour l’implication des parties prenantes, la production et l’analyse des données, l’identification des problèmes environnementaux majeurs et la planification d’interventions, souligne-t-on.

Burkina Faso :

— Le ministère de l’Eau et de l’Assainissement, en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), organise le 31 janvier et le 1er février 2017 à Ouagadougou, un atelier de déclenchement institutionnel sur l’Assainissement total piloté par la communauté (ATPC) au Burkina Faso.

Le ministre en charge de l’assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo, a avoué que sur le plan régional et international, la situation sur l’approche de l’Assainissement total piloté par la communauté (ATPC), n’est pas reluisante dans le ‘’pays des Hommes intègres’’.

Et de souligner que ‘’la question de l’assainissement est transversale. Ce n’est ni une question de financement, ni de richesse, c’est plutôt une question de mentalités’’.

— Le Secrétariat permanent du Conseil national pour le développement durable (SP/CNDD) a tenu les 30 et 31 janvier à Koudougou, un atelier national de validation du quatrième Rapport sur l’état de l’environnement (REEB 4) au Burkina Faso.

La mise en œuvre des stratégies nationales pour l’environnement et le développement durable requiert des informations sur l’état des ressources naturelles, ainsi que la capacité d’identifier les changements environnementaux et de les suivre par des indicateurs de performance, écrit le quotidien +Sidwaya+.

Pour la publication, connaître l’état actuel de l’environnement et des problèmes y relatifs, s’avère donc indispensable et devrait constituer un préalable aux processus décisionnels et aux mécanismes opérationnels en matière de préservation et de gestion durable de l’environnement.

DM/SI/KS/LA.

Dans la même catégorie