MAP M. Bourita: Il est temps pour la Politique européenne de voisinage d’évoluer MAP COVID-19: Le commissaire européen à l’élargissement et à la PEV pour un plan économique détaillé de partenariat Maroc-UE GNA PCs turnouts for debate not encouraging – NCCE GNA Vote massively for NPP in the December polls-Addai GNA Over 1,644 voters in E/R to take part in December 7, elections GNA Impressive turnout characterises special Voting at Nkoranza GNA Residents of Sefwi-Anhwiaso demonstrate against Chinese illegal Mining activities AIP La chefferie du département de Niakara reconnaissante au chef de l’État pour avoir sacrifié « son honneur et sa réputation » pour le peuple AIP La 22ème édition du prix Ebony reportée en janvier 2021 ANP Niamey : Le Premier Ministre reçoit le Sous-Directeur de l’Afrique Occidentale au Ministère français des affaires étrangères

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


  28 Octobre      9        Environnement/Eaux/Forêts (2274),

   

Dakar, 28/10/2020 (MAP)- Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du mercredi 28 octobre :

Afrique :

–Le rapport sur l’état du climat en Afrique en 2019, publié conjointement par l’Organisation météorologique mondiale, l’Union africaine et la Commission économique des Nations pour l’Afrique a fait état d’«une grande variabilité régionale pour ce qui concerne les tendances du niveau de la mer autour du continent» africain.

« L’élévation du niveau de la mer a atteint 5 mm/an dans plusieurs zones océaniques entourant le continent et a dépassé cette valeur dans le sud-ouest de l’océan Indien, de Madagascar à Maurice, et plus à l’est. Cette élévation est supérieure à l’augmentation moyenne du niveau de la mer à l’échelle mondiale, qui est de 3 à 4 mm/an », souligne le rapport.

D’autre part, le rapport note que la dégradation et l’érosion des côtes constituent également un problème majeur, en particulier en Afrique de l’Ouest. «Environ 56 % des côtes du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal et du Togo sont en train de s’éroder et cette situation devrait s’aggraver. L’élévation du niveau de la mer n’est actuellement pas le facteur dominant des changements environnementaux, mais elle devrait se combiner par la suite à d’autres facteurs pour en exacerber les conséquences négatives», relève le rapport.

Mali :

–Le conseil des ministres du gouvernement de transition vient de ratifier plusieurs accords de prêts et de financement, rapporte la presse locale.

Parmi ces accords de prêts, signés par le Mali avec des institutions financières, figure celui relatif au financement d’un gigantesque projet d’électrification solaire rurale dans le pays.

Ce projet vise l’électrification de 50 localités du Mali.

Dans la même catégorie