AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Campagne Anacarde : les producteurs sensibilisés sur le système de récépissé de l’ARRE AIP Côte d’Ivoire/ « Assohou Bâtiment et Industrie » vainqueur des opens de natation du Leboutou APS THIÈS : LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL PRÉPARE UN ’’DEUXIÈME ASSAUT’’ CONTRE LE COVID-19 (VICE-PRÉSIDENT) GNA Primary Care Provider Network initiative launched in Hohoe GNA Farmer jailed 20 years for robbery GNA NALAG congratulates Dan Botwe and other ministers-designate GNA Architect launches book in honour of J.J Rawlings GNA Amewu’s expertise will enhance railways development- VDF GNA Bring Rawlings body home – Awadada petitioned AIP Point de la situation de la COVID-19 au 23/01/2021

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


  30 Décembre      8        Environnement/Eaux/Forêts (2398),

   

Dakar, 30/12/2020 (MAP)- Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du mercredi 30 décembre :

Gabon :

— Les communautés locales des provinces de l’Ogooué-Ivindo (nord-est) et du Woleu-Ntem (nord) ont bénéficié, de novembre à décembre 2020, d’une formation sur l’Observation indépendante des forêts en vue de la mise en place d’un réseau d’observateurs locaux.

Organisée à l’initiative de l’Organisation non gouvernementale Brainforest, la formation s’assigne pour objectif la mise en place d’un réseau d’observateurs locaux dans le cadre du projet de « Renforcement des capacités pour une implication effective des acteurs non-étatiques dans la préservation du Kévazingo », rapporte le site d’information +Gabonreview+.

 

Afrique du Sud :

— Près de la moitié des espèces de plantes à fleurs Protea d’Afrique du Sud sont menacées d’extinction, a révélé l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

L’Union a publié sa première évaluation complète de la famille de plantes protea de l’hémisphère sud, constatant que 637 des 1464 espèces connues sont vulnérables, en voie de disparition ou en danger critique d’extinction.

L’évaluation, réalisée par l’Institut national sud-africain de la biodiversité (Sanbi) a révélé que 47% (165 des 353 espèces) des espèces locales sont menacées d’extinction. «Leur publication sur la Liste rouge internationale de l’UICN pour la première fois révèle que nos espèces sud-africaines sont parmi les plus menacées, plus qu’en Australie et en Amérique du Sud», souligne-t-on.

Zimbabwe :

— Les autorités zimbabwéennes ont interdit l’utilisation du mercure dans les mines et ont placé des contrôles au niveau des opérations industrielles, rejoignant plusieurs pays qui ont progressivement éliminé le métal toxique.

Le mercure, qui est facilement accessible aux mineurs au Zimbabwe, est hautement toxique et pose de graves risques pour la santé publique lorsqu’il contamine les aliments et les eaux souterraines.

Cette interdiction affectera les mineurs d’or à petite échelle qui l’utilisent pour extraire de l’or. Les petits mineurs produisent plus de la moitié de la production de lingots du pays.

Dans la même catégorie