NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Bulletin écologique de l’Afrique


Dakar, 20/06/2018 (MAP) – Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du mercredi 20 juin :.

Côte d’Ivoire :

–La 4ème édition de la Conférence internationale sur la finance verte s’est ouverte mardi à Abidjan sous le thème « le financement de la croissance verte en Afrique ».

Cette conférence internationale est initiée par le Fonds africain de développement (AGF), le Nordic Developpement Fund (NDF), le Centre du Commerce International (ITC), et la Banque africaine de développement (BAD), en partenariat avec le gouvernement ivoirien.

Pour le directeur de l’AGF, Felix Bikpo, cette conférence permettra de réfléchir sur le financement de la croissance économique et respectueuse de l’environnement.

Ghana :

–L’aide du gouvernement chinois a permis de réaliser 1.000 forages au niveau des communautés rurales dans six régions du Ghana pour soutenir les efforts du gouvernement visant à apporter de l’eau potable à la population.

« Dans le cadre de ce projet de partenariat, chaque région bénéficiera de 160 forages, afin de soutenir les efforts du gouvernement ghanéen », a indiqué le chef du projet Huang Xianzhou.

Gabon :

–La police gabonaise a arrêté, vendredi dernier, à Koulamoutou, chef lieu de la province de l’Ogooué Lolo (Sud-Est) un ressortissant nigériane pour trafic de peaux de panthères, une espèce animale intégralement protégée et menacée d’extinction.

Trafic de trophées d’une espèce intégralement protégée par la réglementation forestière, tel est le chef d’accusation au centre de sa mise en quarantaine, rapporte la presse, notant que la perquisition du domicile du mis en cause a permis de saisir un fusil de chasse de type calibre 12 de marque Baikal.

Niger :

–Le Niger risque d’être confronté en 2018 à de nouvelles inondations qui pourraient affecter plus de 170.000 personnes dans ce pays désertique d’Afrique de l’ouest, ont annoncé, mardi, les Nations unies.

« Quelque 170.000 personnes pourraient être affectées par les inondations cette année au Niger, notamment dans les régions de Dosso et de Niamey », dans le sud-ouest, indique un bulletin du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha) à Niamey.

Bénin:

Le parlement béninois a adopté une loi pour prévenir et gérer les conséquences des changements climatiques, a indiqué mardi une source parlementaire.

« Cette nouvelle loi permettra au Bénin de prendre des mesures efficaces de riposte, d’adaptation et d’atténuation en fixant des objectifs précis de développement économique et social durable, de sécurité et d’efficacité énergétique », selon le rapporteur de la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme de l’Assemblée nationale du Bénin, Orden Alladatin.

Afrique de l’Est :

–La Tanzanie a publié, lundi, une alerte suite à l’apparition de foyers de fièvre de la vallée du Rift (FVR) au Kenya et au Rwanda.

Citée par des médias locaux, la secrétaire permanente du ministère de l’Elevage et de la Pêche, Maria Mashingo, a indiqué que le gouvernement tanzanien a donné ses instruction aux conseils des districts et municipaux en vue de veiller à ce que le public soit bien informé sur cette maladie.

« Nous sommes pleinement informés du foyer de cette maladie et nous avons mis en place toutes les mesures pour veiller à ce que nos concitoyens soient à l’abri de cette maladie », a déclaré Mme Mashingo.

Dans la même catégorie