APS LES ACTEURS POLITIQUES DANS L’OBLIGATION DE DISCUTER DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES (DIOUF SARR) APS LA COMMUNE DE SANDIARA, UN BON ÉLÈVE DE « MARKETING TERRITORIAL », SELON OUMAR GUÈYE APS PACASEN : UNE ALLOCATION DE 149 MILLIONS CFA PRÉVUES POUR LES SIX COMMUNES BÉNÉFICIAIRES DE FATICK AGP Assassinat-Rouen/ Le Président Alpha Condé adresse ses condoléances à la famille Barry et au Peuple de Guinée suite à l’assassinat du docteur Mamoudou Barry AGP Kaloum-Inondations : Des sociétés sur l’occupation des canaux d’évacuation des eaux AGP Labé-Société : Des élus et agents de sante apprennent l’enregistrement des naissances APS EROSION CÔTIÈRE ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES : L’UE OFFRE 3,280 MILLIARDS DE FRANCS CFA AU SÉNÉGAL APS ACTE 3, PHASE 2 : LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DE THIÈS FORMULENT LEURS ATTENTES APS LUTTE CONTRE LE TERRORISME : CHEIKH TIDIANE GADIO PRÔNE L’ÉLARGISSEMENT DU G5 SAHEL AGP Guinée/société : Bilan de La fondation SOVEE en faveur des femmes des et enfants démunis

Bulletin quotidien de l’écologie en Afrique


   

Rabat, 28/09/2017 (MAP)- Voici le bulletin de l’écologie en Afrique pour la journée du jeudi 28 septembre :.

 

Sénégal :

–L’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM) organise, jeudi à Dakar, un atelier sur le lancement des produits « enhancing national climate services » (ENACTS).

Selon un communiqué des organisateurs, l’objectif de cette rencontre est non seulement de présenter l’approche « ENACTS » qui a permis de créer les données spatialisées, mais aussi de partager les données de pluie et de température générées grâce à l’approche « ENACTS ».

Il s’agira également de recueillir des commentaires et suggestions en vue d’améliorer la plateforme de partage de données, ajoute la même source.

 

–Ibrahima Guèye, le président de CropLife/Sénégal, une association qui regroupe les professionnels de l’agrochimie, a souligné mardi que la gestion des pesticides représente « un sérieux problème par rapport à l’environnement, la santé humaine et la santé animale ».

« Effectivement, les pesticides périmés indésirable représentent un sérieux problème par rapport à l’environnement, par rapport à la santé humaine et à la santé animale », a-t-il notamment dit, à l’occasion de la cérémonie de lancement du projet « CleanFarms ».

L’objectif de ce projet « est d’identifier des pesticides périmés et indésirables existant au Sénégal en vue de rechercher une solution adéquate pour les éliminer ».

 

Côte d’Ivoire :

–Les producteurs de cacao de la région du Lôh-Djiboua ont été appelés à s’impliquer dans la lutte pour l’éradication de la maladie du Swollen shoot qui met en péril la production nationale de fève.

Au cours d’une rencontre de sensibilisation qui a réuni à Divo divers acteurs du secteur notamment les structures d’encadrement et le Conseil du café – cacao, les paysans et les coopératives ont été instruits sur le programme d’intensification de l’arrachage-replantation des vergers infectés par la maladie.

Les opérations d’arrachage ont pour objectif d’éteindre tous les foyers infectieux et freiner, de ce fait, la progression du swollen shoot, une maladie virale du cacaoyer.

–Le village de Paoufla, situé à près de 12 kilomètres de Zuénoula, disposera, bientôt, d’un château d’eau pour l’approvisionnement des populations de la localité et alentour, confrontées à des difficultés d’accès à l’eau potable.

D’un coût de plus de deux millions francs, financé par l’Etat ivoirien, l’ouvrage, selon un cadre du village, est un projet du gouvernement, piloté par le ministère des Infrastructures économiques, par le truchement de l’Onep, l’office national de l’eau potable.

L’ouvrage, lancé le 15 septembre, avec les travaux de canalisation, va être exécuté sur 10 mois. Suivront la clôture et le forage, ainsi que la construction des bornes fontaines et des stations d’assainissement.

Ghana :

–Une opération de plantation d’arbres riverains a été lancée à Tano River à Techiman, à l’occasio de la célébration de la Journée mondiale de l’environnement.

Organisée par le bureau régional de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA), en collaboration avec la commission des ressources en eau (WRC), cette opération a pour but de restaurer le couvert forestier dégradé de cette partie de la rivière.

 

Kenya :

–Le régulateur kényan du secteur de l’énergie a rejeté, récemment, une nouvelle demande de la compagnie nationale de distribution d’électricité « Kenya Power » pour l’augmentation de la tarification de l’électricité.

Il s’agit de la deuxième fois depuis l’année dernière que « Kenya Power » sollicite sans succès l’accord de la Commission de Réglementation de l’Energie (ERC) pour revoir à la hausse la facturation d’électricité, selon des médias locaux.

Alors que la compagnie nationale souligne la nécessité d’une augmentation tarifaire pour couvrir les coûts croissants liés à la hausse des connexions des clients et des fuites sur son réseau vieillissant, l’ERC estime qu’il n’y a pas de justification de cette révision actuellement, souligne-t-on.

Gabon :

–Le Conseil national climat (CNC), en partenariat avec la Caisse des dépôts et consignations, a organisé, mercredi, à Libreville, une formation consacrée à la finance climat et au secteur financier, indique la presse locale.

Selon les organisateurs, cette formation devra permettre aux acteurs potentiellement concernés au Gabon de comprendre la finance-climat (sa définition, les principaux concepts associés, son importance, son architecture, ses principales composantes, les acteurs, les mécanismes et les instruments, ainsi que la manière pour un pays de s’y préparer).

HA/OE/MM/KS/CJ

Dans la même catégorie