MAP Dialogue interlibyen : la Ligue arabe salue les accords auxquels sont parvenues les parties libyennes au Maroc GNA J. J. Rawlings, The Tribute: The tenderness in his toughness GNA COVID-19: Churches in Akatsi South mainstream safety protocols GNA CSIR College of Science and Technology matriculates fresh students GNA EC denies votes padding allegation in Election Petition case MAP La situation à Guerguarate est calme, le trafic routier entre le Maroc et la Mauritanie « n’est aucunement perturbé » (Sources autorisées) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Campagne Anacarde : les producteurs sensibilisés sur le système de récépissé de l’ARRE AIP Côte d’Ivoire/ « Assohou Bâtiment et Industrie » vainqueur des opens de natation du Leboutou APS THIÈS : LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL PRÉPARE UN ’’DEUXIÈME ASSAUT’’ CONTRE LE COVID-19 (VICE-PRÉSIDENT) GNA Primary Care Provider Network initiative launched in Hohoe

Bulletin quotidien de l’écologie en Afrique


  8 Janvier      7        Environnement/Eaux/Forêts (2398),

   

Dakar, 08/01/2021 (MAP) – Voici le bulletin de l’écologie en Afrique pour la journée du vendredi 08 janvier :

Congo-Brazzaville :

–Les organisations de la société civile congolaise ont interpelé, récemment à Brazzaville, le procureur de la République pour qu’il joue sa partition dans l’amélioration de la gouvernance forestière de l’institution qu’il dirige.

Cet appel a été lancé à l’issue de la publication du rapport 2019-2020, de la Plateforme pour la gestion durable des forêts (PGDF) et le Comptoir juridique junior (CJJ) en collaboration avec le Fonds mondial pour la nature, rapporte l’agence d’information d’Afrique centrale (ADIAC).

Dans ce rapport intitulé « Evaluation de l’état de la gouvernance forestière en République du Congo », ces organisations alertent que sur trente-deux sociétés forestières exerçant dans le pays, il y a à peine deux qui respectent rigoureusement la législation et autres engagements.

Afrique du Sud :

– Le Fonds mondial pour la nature (WWF) vient d’offrir un ensemble d’équipements aux autorités sud-africaines pour renforcer la lutte contre le braconnage dans ce pays d’Afrique australe.

Il s’agit de 15 kits d’outils destinés à être utilisés sur les scènes de crimes liés aux espèces sauvages, afin d’identifier les responsables.

La criminalité environnementale est un fléau bien établi en Afrique du Sud qui menace d’exterminer de nombreuses espèces sauvages. Selon WWF, le braconnage a causé la mort de 1215 rhinocéros en 2014.

Madagascar :

La dépression tropicale Chalane a causé des dommages importants aux infrastructures de la compagnie électrique malgache Jirama.

Huit centres d’exploitations et de nombreux réseaux électriques de la Jirama, dans la partie Est du pays, ont été endommagés, engendrant des coupures d’électricité dans plusieurs localités.

En revanche, les autorités malgaches n’ont déploré aucune perte humaine à cause de la tempête.

Ethiopie :

L’Ethiopie sera doté en 2023 d’un parc éolien à Assela à 150 km au sud de la capitale Addis-Abeba, dont la réalisation a été confiée à la compagnie « Siemens Gamesa Renewable Energy » qui a entamé les travaux de construction.

« Les travaux permettront la mise en place de 29 turbines SG 3.4-132 d’une capacité combinée de 100 MW. La centrale est prévue pour s’achever en 2023 et elle fournira environ 300 000 MWh par an à 400 000 foyers éthiopiens tout en permettant d’éviter l’émission de 260 000 tonnes de CO2 par an », souligne l’agence ecofin.

Dans la même catégorie