AIP Côte d’Ivoure-AIP / Lancement dans 13 pays africains de la plus grande étude clinique en Afrique sur le traitement des cas de COVID-19 avant leur évolution vers une forme sévère (Publireportage) INFORPRESS Covid-19: Ministério da Saúde reforça verba orçamental para pagar salários e gratificações dos profissionais INFORPRESS Novo Provedor de Justiça defende criação de novos canais de comunicação com os cidadãos INFORPRESS Coordenador dos Escritórios Comuns das Nações Unidas destaca resiliência do povo cabo-verdiano INFORPRESS Boa Vista: Cláudio Mendonça estabelece como meta colocar a ilha num patamar desejável AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ AIMS et Portia organisent le 18ème Sommet sur le Genre (Communiqué) GNA KAIPTC holds an induction course for ECOWAS states AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ Abidjan abrite le premier atelier sur la “Charte graphique et l’identité visuelle de la CEDEAO ” APS LE SÉNÉGAL PERD PRÈS DE 4 MILLIARDS FCFA D’ÉCOTAXES PAR AN (OFFICIEL) MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines

Bulletin quotidien d’informations économiques africaines


  19 Novembre      12        Bulletin d'info économiques africaines (351),

   

Dakar, 19/11/2020 (MAP)- Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du jeudi 19 novembre :

 

Kenya : l’industrie floricole anticipe une baisse importante de ses exportations vers l’Europe d’ici la fin de l’année. Selon les prévisions du Conseil floricole kenyan (KFC), les exportations de fleurs coupées sont attendues en chute de 40.000 tonnes d’ici décembre si les mesures de confinement liées au coronavirus se prolongent dans les principaux débouchés.

D’après Clément Tulezi, directeur exécutif du KFC, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France qui absorbent 70% des expéditions totales de fleurs coupées du Kenya font actuellement face à une résurgence de la pandémie.

 

+++++

Niger : Le Niger a réussi à boucler une levée de 110 milliards FCFA sur le marché monétaire de l’UMOA. Il s’agit de la première participation du pays à la troisième vague du programme d’émissions de bons Covid-19 institué par la Banque centrale.

Sursouscrite à plus de 148 %, l’opération qui s’est déroulée ce 10 novembre et qui a consisté plus précisément à une émission de bons assimilables du trésor (BAT) de maturité 28 jours a recueilli une commande de près de 164 milliards FCFA contre 110 milliards FCFA sollicités.

Ayant réuni 9 participants en provenance de 4 des 8 pays de la région, l’opération a vu ses plus importantes offres venir du Burkina Faso (61 milliards FCFA) et du Togo (47 milliards FCFA). Les investisseurs en provenance de la Côte d’Ivoire et du Mali ont respectivement proposé 36 milliards FCFA et 20 milliards FCFA.

+++++

Mali : Le géant aurifère Barrick Gold et son associé AngloGold Ashanti Limited empochent 28,8 millions $, soit environ 16 milliards FCFA, dans la vente de leur joint-venture commune Morila Ltd qui contrôle 80% de la mine d’or de Morila au Mali.

La conclusion du deal a été officialisée ce 10 novembre avec le nouvel acquéreur, Firefinch Ltd, anciennement Mali Lithium Ltd.

Selon Mark Bristow, CEO de Barrick, l’opération devrait permettre à Firefinch, qui va maintenir les emplois, de prolonger la durée de vie de la mine annoncée initialement pour 2021.

+++++

Bénin : Le secteur agricole béninois bénéficiera en 2021 d’un budget de 77,9 milliards de francs CFA, soit 140 millions de dollars US, en hausse de 10 pc par rapport à 2020.

Cette augmentation vise à améliorer la productivité du secteur, à faciliter l’accès aux facteurs de production et à renforcer la résilience des exploitations et des entreprises agricoles, selon le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Gaston Dossouhoui.

Ce budget « démontre la volonté de l’Etat d’investir, de mettre les moyens dans les structures qui résistent au temps en vue d’accroître la production agricole sur le territoire béninois », a indiqué le responsable béninois au lendemain de la présentation de ce budget devant la commission des Finances du Parlement.

 


Ouganda : Le gouvernement ougandais vient d’enjoindre toutes les administrations de l’Etat à acheter uniquement des véhicules créés par des entreprises locales dans le cadre d’une stratégie d’approvisionnement local en véhicules de fonction.

Selon les autorités ougandaises, cette opération s’inscrit dans le cadre de la stratégie « Buy Uganda Build Uganda » (BUBU) visant à soutenir l’industrie automobile locale.

Sur twitter, le ministère ougandais des Finances a indiqué que « tous les comptables » des administrations d’Etat ont été « instamment priés de passer des commandes de fournitures auprès de l’industrie automobile locale, conformément à la politique BUBU ».

 

+++++

Madagascar : La reprise de l’économie malgache semble être sur la bonne voie avec des prévisions de croissance de 4,5% en 2021, selon les autorités du pays.

Dans la Loi de finances rectificative promulguée en juillet dernier, le gouvernement avait déjà dû réviser le taux de croissance de 2020 à 0,8% contre une prévision initiale de 5,5%. Mais l’impact de Covid-19 a été tel que ce taux de croissance est encore révisé à la baisse pour atteindre -3,8% durant l’année en cours.

+++++

Zambie : La Zambie qui ne peut assurer qu’en partie le remboursement de sa dette a décidé de ne payer aucun de ses créanciers, a fait savoir la Banque centrale du pays.

« Nous ne paierons aucun créancier et nous les traiterons tous de la même manière », a expliqué lors d’une conférence de presse à Lusaka le gouverneur de la Banque centrale zambienne, Christopher Mvunga, précisant que le pays était en mesure de rembourser 36 millions d’euros seulement.

Traversant une situation macroéconomique et fiscale « très difficile », ce pays d’Afrique australe avait demandé fin septembre à ses créanciers internationaux une suspension de six mois du paiement des intérêts de trois eurobonds (euro-obligations) à partir du 14 octobre, mais sa demande a été rejetée.

Dans la même catégorie