GNA USA, Saudi Arabia, Kuwait, Russia refuse to « welcome » Climate report GNA Ghana’s COP24 delegates engage in negotiations on adaption and mitigation GNA Earth tremor confirmed in parts of Accra MAP Affaire d’enlèvement d’une humanitaire italienne au Kenya: Un officier de la police judiciaire et un haut responsable du KWS parmi les suspects MAP Nigeria: deux soldats tués dans l’attaque d’une base militaire dans le nord du pays MAP Sénégal : le Programme triennal d’investissements mobilise près de 10 milliards euros ACP Le professeur Mwilanya présente les salutations du Chef de l’Etat à la population du Sud-Kivu ACP Le ministre de la Communication et des médias appelle la population de Lodja au patriotisme ACP Début de déploiement des observateurs électoraux de la SADC en RDC GNA 61 year old American wins Women’s 5K Run

Bulletin quotidien d’informations économiques africaines


  3 Décembre      43        Bulletin d'info économiques africaines (901),

   

Rabat, 03/12/2018 (MAP) – Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du lundi 03 décembre :

Sénégal-Ciment-Production

La production de ciment du Sénégal durant les neuf premiers mois de 2018 a connu une progression de 4,4% comparée à la même période de l’année 2017, selon les données établies par les sociétés de cimenterie.

Le cumul de cette production s’est établi à 5.086.100 tonnes contre 4.873.500 tonnes au terme des neuf premiers mois de 2017, soit une augmentation de 212.600 tonnes en valeur absolue.

La hausse s’explique essentiellement par les ventes locales qui connaissent une progression de 26,2% à 3.551.300 tonnes contre 2.813.200 tonnes en 2017.

+++++

Côte d’Ivoire-pêche

Les 27 et 28 novembre 2018, la première réunion de la Commission mixte de gestion de l’Accord de partenariat de pêche 2018-2024 entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne (UE) a débouché sur des avancées concrètes, selon un communiqué de la délégation de l’UE à Abidjan .

Cet accord, explique le communiqué, encadre l’accès des navires thoniers de l’Union européenne à la zone de pêche de la Côte d’Ivoire. En contrepartie, une contribution financière du budget de l’Union et des redevances payées par les armateurs de l’Union sont versées à la Côte d’Ivoire.

Une enveloppe globale d’environ 900 000 euros par an sur six ans résulte de ces contributions publiques et privées.

+++++

Rwanda-Banques

La banque rwandaise Bank of Kigali envisage de consacrer 60% des 67,5 millions de dollars levés dans le cadre de sa récente augmentation de capital à l’activité de prêt aux entreprises locales.

« Environ 40 millions de dollars des fonds que nous avons collectés vont être affectés à nos activités bancaires. Cela nous permettra de prêter davantage », a déclaré la directrice générale de Bank of Kigali, Diane Karusisi, cité par la presse locale.

« Pour les entreprises de premier ordre dans notre pays, c’est une très bonne nouvelle car nous serons en mesure de soutenir les opportunités de croissance », a-t-elle ajouté.

+++++

Kenya-Compétitivité

La compétitivité globale du Kenya sera probablement affectée dans quelques décennies en raison du transfert des tâches de fabrication d’une région à forte intensité de main-d’œuvre à une région à forte intensité de capital.

Cela signifie que dans 10 à 20 ans, le marché du travail du Kenya survivra difficilement aux perturbations technologiques et que de plus en plus d’entreprises étrangères commenceront à quitter le Kenya pour se rendre dans leur pays d’accueil.

En outre, le coût d’utilisation des produits fabriqués par des robots sera plus économique que celui du capital humain.

« Si nous ne tirons pas parti de la numérisation, nous ne pourrons pas, avec le temps, rivaliser avec les marchés internationaux et voir le secteur continuer à se détériorer », a déclaré Phyllis Wakiaga, PDG de l’Association des fabricants du Kenya.

+++++

Djibouti-Industrie

La multinationale Golden Africa Djibouti spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de l’huile de palme, vient de s’installer à Djibouti.

La cérémonie de l’inauguration de cette société qui produira quelque 300 tonnes d’huile par jour, a été présidée dimanche par le chef de l’Etat, M. Ismail Omar Guelleh, rapporte l’agence de presse djiboutienne ADI.

La société qui a des branches au Kenya, au Nigeria, en Malaisie et en Indonésie où elle possède 12 hectares de plantations de palmes qu’elle revend dans le monde, devra desservir depuis Djibouti les pays de la région, notamment l’Ethiopie, la Somalie, le Somaliland et le Yémen, précise l’agence.

« La société Golden Africa offre déjà 250 emplois à nos compatriotes (…) Elle portera son effectif à 1500 employés dans les prochains mois », a dit le chef de l’Etat cité par l’agence.

+++++++++++++++++

Ghana-Cacao

L’institution contrôlée par le Ghana qui fixe le prix d’achat du cacao, COCOBOD, a révélé que la transformation nationale de ce cacao dans le pays avait atteint 300 000 tonnes au cours de la campagne 2017/2018, soit une hausse de 19% par rapport à la saison précédente.

Selon le directeur général de COCOBOD, M. Joseph Boahen Aidoo, le conseil d’administration vise à traiter au moins 50% de la production de cacao localement d’ici 2022 .

+++++

Togo-Energie

Le Bénin et le Togo ont décidé lors d’un mini-sommet intergouvernemental, tenu récemment à Lomé, d’assurer directement, à partir du 1er janvier 2019, l’importation de leurs besoins en énergie.

Jusque-là, la Communauté électrique du Bénin (CEB), la structure commune aux deux pays, chargée d’assurer le service public de production et de transport de l’énergie électrique, avait des privilèges d’acheteur unique. Et surtout, chacun des deux États s’était engagé à ne conclure aucun accord séparé d’importation d’énergie électrique.

Selon le communiqué final, chaque Etat assurera l’importation directe de ses besoins complémentaires en énergie, à partir de l’année prochaine.

+++++

Nigeria-Pétrole

Selon une étude de l’ONG Global Witness, l’accord controversé signé en 2011 entre Eni et Shell pour acquérir le périmètre pétrolier du Nigeria, OPL 245, a entraîné un manque à gagner de 5,86 milliards de dollars pour les caisses publiques.

Pour rappel, les deux multinationales avaient versé 1,3 milliard de dollars dans des comptes du gouvernement pour l’acquisition du bloc. Par la suite, 70% de ces fonds ont été transférés vers les comptes de Malabu, une compagnie détenue par Dan Etete, ancien ministre du pétrole du Nigeria entre 1995 et 1998.

Ce manque à gagner pourrait, selon l’ONG, financer deux fois le budget fédéral annuel combiné de la santé et de l’éducation.

+++++

Gabon-transports

Le cabinet d’audit, d’expertise et de conseil, Pricewaterhouse Coopers, a récemment livré aux autorités gabonaises le bilan définitif de fin de concession de l’entreprise ADL S.A de l’aéroport de Libreville, arrivé à échéance le 30 juin dernier.

Ce rapport a examiné notamment des questions liées à la fiscalité, au personnel, à l’investissement et à la gestion financière, rapporte la presse locale, notant qu’à lumière de ce document, il ressort que le domaine aéroportuaire a été bien géré par ADL S.A durant les 30 ans de concession.

Dans la même catégorie