APS COVID-19 : LE SOUTIEN DE LA FAMILLE DU FOOTBALL ESTIMÉ À PLUS DE 109 MILLIONS DE FRANCS (COMMUNIQUÉ) ANGOP Executivo « baixa » preço de venda de diamantes ANGOP COVID-19: Polícia impede entrada ilegal de 19 cidadãos da RDC ANGOP Executivo reduz ministérios de 28 para 21 APS VERS UN PARTENARIAT ‘’BÉNÉFIQUE’’ ENTRE LE COSEC ET L’APS APS COVID-19 : LES SOCIÉTÉS DE LIVRAISON S’ADAPTENT AUX NOUVELLES MESURES APS COVID-19 : UN SÉNÉGALAIS S’ILLUSTRE DANS LA LUTTE CONTRE LA PANDÉMIE EN ITALIE ANG Decretado Estado de Emergência na Guiné-Bissau ANG Comunidade internacional disponibiliza 16 milhões de dólares para combater coronavirus ANP La pandémie du COVID 19 : Le Président de la République prend des mesures sociales

Bulletin quotidien d’informations économiques africaines


  10 Juin      17        Entreprises (243),

   

Rabat, 10/06/2019 (MAP) – Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du lundi 10 juin :

Sénégal-Economie-Emploi

L’emploi salarié du secteur moderne au Sénégal a fléchi de 1,9%, en variation mensuelle, à la fin du mois d’avril 2019, selon les données de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

La DPEE explique cette situation par les pertes nettes d’effectifs notées dans le secteur secondaire (moins 2,9%), notamment l’industrie qui enregistre un repli de 3,2%. En outre, l’emploi salarié du secteur tertiaire a légèrement reculé de 0,4%, sur la période, en liaison avec les services qui se sont contractés de 0,5%.

+++++

Sénégal-Consommation

L’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) du Sénégal a relevé une stabilité des prix à la consommation en mai comparativement au mois précédent.

« L’Indice harmonisé des prix à la consommation du mois de mai 2019 n’a pas connu de variation sensible comparé à celui du mois précédent », indique notamment la structure dans son rapport mensuel dédié à cet indice.

+++++

Kenya-Logements

Nairobi a principalement bénéficié d’investissements directs étrangers dans tous les segments de l’immobilier au cours de la dernière décennie, mais cette tendance semble maintenant se résorber rapidement, selon des données du département de l’habitat.

Le lancement de logements abordables par le gouvernement dans le cadre de son programme «Big Four Agenda» n’a pas amélioré la situation des entreprises qui ont emprunté des fonds pour mettre en place des structures.

Les agents immobiliers signalent des ventes médiocres, ce qui les empêche de rembourser leurs prêts de développement, leurs maisons à moitié achevées étant vendues aux enchères.

Les prêteurs ont à leur tour proposé des accords de règlement extrajudiciaires, dans l’espoir de donner à leurs clients le temps de les régler.

La demande d’appartements est également en baisse, la Kenya Bankers Association (KBA) rapportant une chute de 13,7% au premier trimestre de 2019, notamment après le lancement par le gouvernement d’un programme de logements abordables dans lequel les 300 premiers logements devraient être livrés en septembre prochain.
Bénin-investissement-forum

La deuxième édition du Forum d’investissement au Bénin visant à mobiliser la communauté économique et financière internationale autour de l’économie béninoise, se déroulera les 11 et 12 juillet prochain à Cotonou.

Le Benin Investment Forum 2019 est une plateforme internationale de promotion des opportunités d’investissement dans divers domaines en République du Bénin.

Ainsi, au travers de différents panels et conférences, pointillés par des séances de B2G (Business Gouvernement), cet évènement est fédérateur des investisseurs et décideurs locaux, régionaux, panafricains et internationaux désireux d’être des acteurs privilégiés d’une économie béninoise en constant renouveau.

+++++

CEMAC-banques

Le système bancaire de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) comptait, au 31 décembre 2018, 55 banques en activité, 16 au Cameroun, 4 en Centrafrique, 11 au Congo, 10 au Gabon, 5 en Guinée Equatoriale et 9 au Tchad, rapporte +gabonéconomie+.

Le total agrégé des bilans s’est établi à 13 026 milliards de FCFA, en progression de 1,7% par rapport au 31 décembre 2017.

Cette évolution est perceptible dans tous les pays de la CEMAC, à l’exception du Congo et du Tchad où des baisses respectives de 14,0% et 1,4% ont été relevées.

L’activité des banques a ainsi augmenté au Cameroun (14,4%), en République centrafricaine (6,2%), au Gabon (8,9%) et en Guinée Equatoriale (3,4%).

+++++

Niger-développement

Selon la ministre nigérienne du plan, Aïchatou Kané Boulama, les financement du PNDES (Plan national de développement économique et social), « sur l’ensemble des annonces qui ont été faites au cours de la table ronde de Paris, nous avons mobilisé près de 75% de ressources en deux ans de mise en œuvre ».

« En terme de mobilisation des ressources internes, nous avons dépassé notre cible, en passant de 802 en 2017 à plus de 860 milliards de CFA en 2018 », a-t-elle rappelé.

A propos de la question de la consommation des crédits, Mme Aïchatou Kané a soutenu que « nous avons quitté 70% en 2017 pour arriver à 75% en 2018 avec une projection de 90% ».
Afrique de l’Est-Développement

Les ministres des Finances de l’Ethiopie, Djibouti, Somalie, Kenya et de l’Erythrée, se sont réunis vendredi à Addis-Abeba, pour promouvoir l’intégration économique et sociale de la sous-région de la Corne de l’Afrique.

Il s’agit du développement des infrastructures de transport, des télécommunications et de l’énergie, indique-t-on.

Le développement du capital humain, la facilitation des échanges et l’harmonisation des procédures régissant le commerce, ont été également au centre des discutions lors de cette réunion.

«Les projets qui seront prioritaires seront ceux qui auront un fort impact régional. Le Financement de ces projets, estimé à 4,1 milliards d’euros, se partagera entre les pays bénéficiaires, les partenaires au développement et le secteur privé», souligne une source officielle.

+++++

Ethiopie-Café

L’Ethiopie devrait exporter 4 millions de sacs de 60 kg de café au cours de la saison 2019/2020 en hausse de 0,5 pc, indiquent les services de la représentation du département américain de l’Agriculture (USDA) à Addis-Abeba.

Au cours de la même période, la production de café devrait atteindre 7,35 millions de tonnes, soit une augmentation de 1,4 pc par rapport à la saison précédente.

Les exportations de café éthiopien représentent un peu plus de la moitié de la production totale, indique-t-on.

+++++

Ghana-banques

La Banque du Ghana (BoG) a affirmé qu’environ 137 sociétés de microfinance et 31 sociétés de microcrédit sont actuellement en règle et resteraient donc opérationnelles dans le pays.

Cela fait suite à la révocation par la BoG des licences de quelque 386 sociétés de microfinance et de microcrédit insolvables.

Cela comprend 192 sociétés de microfinance dont les licences ont été révoquées et 155 autres sociétés insolvables qui ont cessé leurs activités et qui subissent le même sort.

+++++

Togo-Entreprises

Selon les chiffres du Centre des formalités des entreprises (CFE), 4.201 nouvelles entreprises ont vu le jour entre janvier et avril 2019 au Togo, soit une hausse de 13% par rapport à la même période en 2018 où le Guichet Unique de la création d’entreprise avait enregistré un total de 3.712 nouvelles entreprises créées.

Comparé à la même période en 2018, le mois de janvier affiche une hausse de 17% à 1.181 nouvelles entreprises, février, une progression de 15% à 1.013.

Ces belles performances sont les résultats de la nouvelle réduction sensible du délai d’obtention de la carte unique de création d’entreprise, et les réformes engagées pour améliorer le climat des affaires.

Côte d’Ivoire-ports

Le port d’Abidjan récolte les premiers fruits de la fin des travaux du canal de Vridi (sa porte d’accès) qui a été élargi et approfondi. La plateforme portuaire vient de recevoir sur ses installations le plus grand navire de son histoire.

Le porte-conteneur MSC DYMPHNA battant pavillon panaméen, a été accueilli ce 31 mai sur la plateforme portuaire, sur les quais d’Abidjan Terminal opérés par Bolloré.

D’une longueur de 275 m et une largeur de 40 m, le mastodonte a tout de même une capacité de transport de 5 711 conteneurs.

« Recevoir et traiter le MSC Dymphna illustre bien la dynamique de modernisation du Port Autonome d’Abidjan, à laquelle Abidjan Terminal, filiale de Bolloré Ports, souscrit », s’est félicité Asta Rose Cissé, directrice générale d’Abidjan Terminal.

Inauguré le 20 février dernier, le canal de Vridi redimensionné a vu sa passe d’entrée élargie à 350 m et peut désormais recevoir des bâtiments ayant un tirant d’eau (partie immergée du bateau) de 16 m. Un profil qui permet à Abidjan d’accueillir des navires transportant jusqu’à 10 000 conteneurs contre une capacité limite de 3 500 conteneurs auparavant, un avantage pour la compétitivité du port.

+++++

Côte d’Ivoire-trésor

Le Prix spécial panafricain ICS 2019 de la meilleure administration publique de l’Afrique de l’Ouest a été décerné, jeudi, à la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique de Côte d’Ivoire au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée dans la capitale économique ivoirienne.

Au cours de cette cérémonie de distinction, le Trésor public ivoirien a surclassé plusieurs autres administrations publiques de la sous-région ouest-africaine, selon Charles Sandé, Directeur général de l’Inter Africaine de Communication et de Sondage (ICS) et Promoteur de ce Prix.

Le Prix de la meilleure Direction de communication des structures d’État de Côte d’Ivoire, a été également décerné au Trésor Public de Côte d’Ivoire à travers son Directeur de la communication et des relations publiques, Norbert Kobénan.

Dans la même catégorie