AGP Labé-Jeunesse : Des jeunes en conflit à Djonfo, Le préfet de Labé appelé en renfort AGP Boké-Société : Le président des transporteurs miniers pour la préservation de la paix GNA Let’s develop our own education models – Prof Opoku-Agyemang GNA COCOBOD to distribute 60 million hybrid seedlings to farmers GNA Foreigners cannot engage in retail business – Kyei-Mensah-Bonsu APS HUIT BASKETTEURS SÉNÉGALAIS SÉLECTIONNÉS POUR UN CAMP DE ‘’BASKETBALL WITHOUT BORDERS’’ À DAKAR APS AHMAD GAMAL, HANDICAPÉ VISUEL, STAR DE LA CAN 2019 APS CAN 2019 : ALIOU CISSÉ ET DJAMEL BELMADI SERONT FÊTÉS À CHAMPIGNY-SUR-MARNE (MEDIA) AIP Côte d’Ivoire / L’ANADER propose l’hydroponie, nouvelle pratique agricole comme solution à la pression foncière AIP Côte d’Ivoire/Affectation en 6ème : le ministère de l’Education nationale innove avec les inscriptions en ligne

Bulletin quotidien d’informations économiques africaines


Rabat, 24 avril 2015 (MAP) – Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du vendredi 24 avril :

Sénégal-Economie

Les employeurs sénégalais doivent s’interroger sur les risques et maladies professionnels et participer à la sensibilisation des travailleurs sur ces derniers, a affirmé jeudi à Dakar, Aristide Tino Adediran, vice-président du Conseil national du patronat du Sénégal (CNP).
‘’La prévention et la gestion des risques professionnels sont du ressort du chef de l’entreprise. C’est pourquoi, nous employeurs, devons nous interroger sur les risques des accidents du travail, des maladies professionnelles et participer à la sensibilisation des travailleurs’’, a notamment dit M. Adediran.
Il prenait part à l’ouverture des journées scientifiques de la Caisse de sécurité sociale dans le cadre du Mois Africain de la Prévention qui prend fin ce 30 avril.

+++++.

Sénégal-Economie

Le Système des Nations unies contribue fortement à la mise en œuvre de la politique économique et sociale déclinée dans le Plan Sénégal émergent (PSE), a souligné le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ.
M. Bâ s’exprimait jeudi à Dakar lors de la revue a mi-parcours du Plan-cadre d’assistance commune du système des Nations Unies pour l’aide au développement du Sénégal (PNUAD) pour la période (2012-2016), en présence de la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies au Sénégal, Bintou Djibo.
« Notre coopération avec le système des Nations Unies a permis de bâtir, au fil des années, un véritable socle sur lequel repose un partenariat fructueux et reflétant à sa juste valeur les relations exemplaires entre nos parties’’, a t-il dit.

+++++.

Sénégal-Economie

Un forum sur le financement des projets de type partenariats public-privé (PPP) aura lieu du 5 au 7 mai 2015 à Dakar, a-t-on indiqué auprès de l’Agence pour l’investissement et les grands travaux de l’Etat (APIX).
Cette rencontre est organisée par le gouvernement du Sénégal en relation avec le groupe AMETrade, indique l’APIX dans un communiqué.
L’agence ajoute qu’en prélude au forum, le ministère de la Promotion des investissements, des Partenariats et du Développement des téléservices de l’Etat a engagé une série de consultations avec les acteurs clé du secteur.

+++++.

Cameroun-Café-Prix

Le prix du cacao enregistre une chute en ce mois d’avril au Cameroun, puisque le prix d’un kilogramme se négocie actuellement à 1250 FCFA (1,9 euro) contre 1450 FCFA au mois d’avril. Cela représente une baisse de 200 FCFA par kilogramme, ce qui constitue un manque à gagner énorme, d’après les producteurs.
D’après des informations concordantes, donc celles obtenues auprès de l’Office national du cacao et du café (ONCC), cette chute des cours est tributaire des pluies qui s’abattent sur les principaux bassins de production qui sont le Centre, le Littoral, le Sud et le Sud-ouest.
Toutefois, les producteurs gardent l’espoir et espèrent à la hausse du prix dès le mois de mai, lorsque prendra fin cette petite saison des pluies.

+++++.

Cameroun-Economie-Financement

L’Etat du Cameroun et la Deutsche Bank Espagne ont signé, jeudi, un accord de l’ordre de 10 milliards FCFA pour le développement du secteur de la viande dans le pays (1 euro équivaut à 656 FCFA).
Cette enveloppe est destinée à la construction d’abattoirs et de chambres frigorifiques à travers le pays, en vue d’une meilleure transformation et conservation des produits de l’élevage respectant les standards de santé et de sécurité pour le marché local, avec une option d’exportation vers le marché de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).
Ce financement fait partie de l’accord-cadre signé ce 12 mars 2013 entre le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire et la Deutsche Bank Espagne.

Burkina Faso-Agriculture

La 18ème édition de la Journée nationale du paysan (JNP) au Burkina Faso s’est ouverte jeudi à Dédougou, chef-lieu de la région de la Boucle du Mouhoun, sous le thème : ‘’Accroître la productivité des exploitations agricoles familiales pour l’atteinte de la souveraineté alimentaire au Burkina Faso’’.
Avec les acteurs du monde agricole, les plus hautes autorités du Burkina Faso, avec à leur tête, le président de la Transition, Michel Kafando, vont échanger avec les paysans sur les difficultés qu’ils rencontrent afin d’envisager des mesures appropriées pour rendre le secteur plus performant, rapporte la presse locale.
Pendant trois jours, politiques, partenaires techniques et financiers et agriculteurs vont passer le monde paysan au peigne fin, ajoute la même source, ajoutant que des participants issus des différentes provinces du pays vont contribuer à faire le diagnostic des maux qui minent le secteur agricole.

+++++.

Burkina Faso-Economie

Le ministère de l’Industrie du commerce et de l’artisanat a annoncé la tenue de la 14ème édition de la rencontre Gouvernement/Secteur Privé, le 27 avril 2015 à Bobo-Dioulasso, la capitale économique du Burkina Faso.
Initiée sous le thème  »La problématique du financement des PME/PMI au Burkina Faso : Etat des lieux, défis et perspectives », cette rencontre se veut une tribune qui offre l’occasion aux acteurs économique d’exposer leurs difficultés et au gouvernement, de prendre des engagements fermes.

+++++.

Burkina Faso-Economie-Croissance

Au Cours de l’année 2014, l’activité économique du Burkina Faso a connu un ralentissement de son rythme de croissance, selon un rapport du ministère de l’Economie et des Finances.
La même source précise que la décélération de l’activité est imputable au ralentissement de l’ensemble des secteurs économiques qui ont été affectés aussi bien par des chocs exogènes qu’internes.
Pour l’année 2015, l’activité économique devrait connaître une légère reprise après le ralentissement observé en 2014. En effet, la croissance économique ressortirait à 5 pc en 2015.

+++++.

Côte d’Ivoire-Entreprises

Le président de la confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), Jean Kacou Diagou a plaidé, jeudi à Abidjan, pour la mise en place de mécanismes favorisant la « préférence nationale », soulignant la nécessité de créer un environnement dans lequel les PME soient protégées à même de leur permettre de grandir sur des bases saines et solides.
M. Diagou qui s’exprimait à l’ouverture de la 4è édition de la CGECI- Academy, une plateforme de promotion de l’entrepreneuriat ivoirien, a relevé que dans le monde entier, ce sont des « mécanismes adéquats » qui ont permis l’émergence de champions nationaux.

+++++.

Côte d’Ivoire-Mines

Les autorités locales de la ville ivoirienne de Danané (Ouest) ont procédé récemment, à l’installation d’une succursale de la société coopérative minière de Côte d’Ivoire (SCOOPS-COOMICI), en présence du président national de cette entreprise, Bamba Zakaria.
M. Bamba a expliqué à cette occasion, le bien-fondé de la diversification des sources de revenu des populations ivoiriennes, tout en réitérant son engagement à ‘’tout mettre en œuvre pour que chaque maillon de la chaîne puisse bénéficier des retombées du sous-sol ivoirien, du propriétaire terrien à l’exploitant, en passant par le propriétaire historique des terres ».

Côte d’Ivoire-Partenariat-Journée

La journée nationale du partenariat public- secteur privé (JNP) aura lieu le 27 avril courant sous le thème ‘’l’Etat et le secteur privé en marche vers l’émergence’’, avec la participation prévue de plusieurs opérateurs économiques.
Cet événement se propose de renforcer la vision partagée et complémentaire entre l’Etat et le secteur privé pour atteindre les objectifs de développement économique de la Côte d’Ivoire. Spécifiquement, il s’agira de faire le bilan du partenariat entre l’Etat et le secteur privé et de consolider les bases d’une stratégie nationale de dialogue public privé et ce, dans l’optique de la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) (2016- 2020).

+++++.

Côte d’Ivoire-Logements

Dans le cadre de sa tournée sur les chantiers des logements sociaux, le ministre de la construction, du logement, de l’assainissement et de l’urbanisme, Sanogo Mamadou a effectué récemment une visite sur les chantiers de ‘’Modeste’’, localité du département de Grand-­Bassam, au cours de laquelle, il a annoncé que les premières maisons du programme des logements sociaux seront disponibles d’ici à fin juin prochain.
Les logements sociaux du programme de Grand-Bassam sont bâtis sur sept sites couvrant une superficie de 81 hectares, a-t-il rappelé, se disant satisfait de l’avancement des travaux de réalisation des voiries et réseaux divers (VRD) ainsi que des logements sociaux.

+++++.

Kenya-Corée du Sud-Coopération.

La Corée du Sud a fait part de son engagement à soutenir le Kenya dans ses efforts visant à réaliser ses objectifs fixés dans le cadre de la Vision 2030 et ce, à travers une série de projets de développement financés par l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA), rapporte le quotidien +The Standard+.
Ces projets portent essentiellement sur l’approvisionnement en eau, l’éducation et les infrastructures de base, souligne la publication, citant le nouveau représentant de l’Agence coréenne au Kenya, Eunsub Kim.

+++++.

Ethiopie-Hydrocarbures.

L’Ethiopie envisage de construire environ 160 dépôts des produits pétroliers dans les différentes régions du pays en vue de garantir l’approvisionnement continu des consommateurs et faire face à la rupture des stocks, a rapporté l’agence de presse éthiopienne (ENA).
La construction de ces dépôts se fera en deux phases, dont la première porte sur la réalisation de 40 unités, sachant que le coût de réalisation d’un dépôt est estimé à 16 millions birrs (1 ETB = O,05 ETB), selon la même source.

+++++.

Gabon-Italie-Exposition.

Le Gabon prendra part à l’Exposition Universelle de Milan (Italie), prévue en mai prochain sous le thème ‘’Nourrir la planète, énergie pour la vie, a indiqué le ministère gabonais de l’économie, de la promotion des investissements et de la prospective.
Un pavillon sera mis à la disposition du Gabon à l’Expo Milano-2015, dans les installations du cluster cacao où il s’attèlera à valoriser et dynamiser la filière cacao, dont la qualité est pourtant l’une des meilleures au monde, compte tenu de la position géographique du Gabon sur l’Equateur, souligne-t-on.

Cameroun-Agriculture-Elevage.

Le secteur de l’élevage au Cameroun a bénéficié d’un don d’équipements de conservation et de transformation, d’un financement total estimé à 10 milliards de francs Cfa, soit environ 15,24 millions d’euros, accordé par des investisseurs espagnols qui étaient récemment en visite dans le pays.
Selon les termes de l’accord signé avec le ministre de l’économie, de la programmation et de l’aménagement du territoire, Emmanuel Nganou Djoumessi, cette somme servira entre autres à la construction d’abattoirs et de chambres frigorifiques.
Ce financement, ajoute-t-on, va contribuer à la mise en place des bases de l’industrialisation de cette filière et permettra au pays de se mettre aux normes en matière de conservation de la viande abattue et de viser les exportations vers ses voisins de la CEMAC.

+++++.

Afrique-Banques.

Le géant du secteur financier africain Unted Bank of Africa (UAB) a fait état d’une croissance de 22 pc de ses revenus bruts qui s’établissent, au premier trimestre de 2015, à 254,2 milliards de FCFA (1 euro = 656 FCFA), contre 208,3 milliards FCFA au cours de la même période en 2014, ainsi qu’une hausse plus importante de 36 pc des bénéfices avant impôt, soit 56,3 milliards de FCFA, comparativement à la même période de 2014.
‘’Nous avons assisté à ce qui peut bien être décrit comme un bond en avant des moteurs de bénéfices et du bilan de la banque. Outre la croissance importante des bénéfices, je suis également impressionné par la croissance de 6 pc des dépôts, du début du trimestre à ce jour, et le faible ratio de 1,6 pc des créances en souffrance, ce qui reflète notre degré de prudence’’, a souligné le DG du groupe UBA, Philippes Oduoza.

+++++.

Mali-Agriculture

L’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM) a tenu mercredi dernier sa 48è session ordinaire consacrée notamment à l’examen du rapport d’activités de la mandature 2010-2015, de l’état d’exécution du budget 2014 et du projet de budget 2015.
Les participants à cette session se sont penchés également sur le programme de préparation des élections du réseau des chambres d’agriculture qui doivent se tenir à partir du mois de juillet prochain.

+++++.

Mali-Crédit

Le Conseil des ministres du Mali vient d’adopté un projet de loi portant réglementation des Bureaux d’Information sur le Crédit (BIC).
Les Bureaux d’Information sur le Crédit sont des institutions qui collectent auprès des organismes financiers, des sources publiques et des grands facturiers comme les sociétés de fourniture d’eau, d’électricité, les sociétés de téléphonie, des informations sur les antécédents de crédit ou de paiement d’un emprunteur ou d’un client.
Les informations collectées, traitées, commercialisées et éditées par le BIC avec l’accord du client sous forme de rapports de solvabilité peuvent être exploitées par les établissements financiers et les grands facturiers de manière à optimiser la gestion de leur risque et l’octroi des crédits.
La création des bureaux d’information sur le crédit participe des actions d’amélioration du climat des affaires et a été recommandée à ce titre par le Haut Comité ad hoc des chefs d’Etat de l’UMOA sur le financement de l’économie dans les pays membres, indique un communiqué du gouvernement.

HA/LA/LS/KS/SI/TB—BI.
TB.

Dans la même catégorie