APS INAUGURATION EN DÉCEMBRE DU MUSÉE EN L’HONNEUR DU DERNIER TIRAILLEUR SÉNÉGALAIS APS LE DISPOSITIF DE SOUTIEN À LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE PORTÉ À 400 MILLIONS CFA APS LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE VERRA LE JOUR ‘’DANS LES ANNÉES À VENIR’’ AGP Guinée-Football : Le Horoya AC débarque Didier Gomes au poste de sélectionneur AGP Guinée/Urbanisation : Forte croissance de la population urbaine (UNDESA) Inforpress Fogo: Índice de participação de homens e mulheres no primeiro dia de rastreio em São Filipe satisfaz ACLCC Inforpress Moda: Estilista cabo-verdiana quer através da marca Diva´s Couture incentivar o consumo de produtos “made in África” Inforpress COC galardoado com troféu dos “Valores Olímpicos” e “Certificado de Reconhecimento” AGP Sports-Natation : Démarrage du championnat national 2019 AGP Kindia/Urbanisation : Forum régional sur l’urbanisation durable et l’aménagement du territoire

Bulletin quotidien d’informations économiques africaines


  14 Octobre      0        Bulletin d'info économiques africaines (266),

   

Dakar, 14/10/2019 (MAP) – Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du lundi 14 octobre :

Bénin-Niger-transport

Le Bénin et le Niger pourraient très prochainement réactiver le projet de la ligne de chemin de fer Cotonou – Parakou – Dosso – Niamey, a indiqué le président béninois Patrice Talon, qui effectuait récemment  une escale dans la capitale nigérienne.

« Nous avons, à cette occasion, évoqué la nécessité de réveiller notre ambition pour le chemin de fer, qui est également une infrastructure intercommunautaire pour le transport de biens et de marchandises », a indiqué le président béninois à la presse nigérienne à l’issue d’une audience avec son homologue Mahamadou Issoufou.

En 2008, le Bénin et le Niger avaient lancé un appel d’offres en commun pour construire et gérer un réseau ferroviaire de 740 km reliant Cotonou à Niamey. Le projet a été remporté par Petrolin, la société de l’homme d’affaires Samuel Dossou, puis confié en 2013 au groupe Bolloré, via la société Bénirail, un partenariat privé-public.

+++++

Tanzanie-Energie

Le gouvernement tanzanien a donné un ultimatum de 37 jours à l’énergéticien Nipo Group Company pour achever l’électrification de certains villages dans les régions d’Arusha et de Mwanza.

Cette directive, donnée par le président du comité technique du bureau des directeurs de l’Agence de l’énergie rurale (REA), Wilson Chilewa, vient après le constat d’une lenteur dans l’avancement des projets confiés à la compagnie.

« Nous avons dit au contractant qu’il ne peut pas suspendre les travaux sous prétexte de retard dans ses paiements et que s’il n’achève pas à temps ces contrats, des mesures seront prises contre lui. Le projet pourrait lui être retiré et il sera mis sur liste noire », a déclaré à la presse Wilson Chilewa.

Pour sa part, la direction de la Nipo Company a affirmé que des mesures seraient prises pour l’achèvement en temps prévu de ces projets, d’ici le 30 décembre 2019. Pour y parvenir, elle compte entre autres, augmenter l’effectif de ses équipes.

+++++

RDC-mines

La Commission nationale des mercuriales des prix de la République démocratique du Congo a rendu publique la tendance des valeurs de base des produits miniers marchands pour la période du lundi 14 au samedi 19 octobre courant.

La valeur de cobalt va baisser cette semaine qui va commencer. Ce minerais, déclaré stratégique en RDC et dont le prix était à 39.469,50 dollars américains par tonne la semaine qui s’achève, sera vendu à 39.138,75 U$/t, soit une petite tendance baissière de 0,84 %.

Le cuivre connaît également une baisse de son prix, qui était de 5.704,40 U$/t au courant de la semaine qui s’achève, pour se vendre à 5.625,30 U$/t cette semaine, soit une tendance baissière de 1,39 %.

Exceptionnellement, le prix de l’or va enregistrer une tendance haussière de 0,25 %. Il est maintenant de 48,67 dollars américains par gramme, alors qu’il était de 48,55 U$/gr la semaine qui s’achève.

Pendant ce temps, les tendances des valeurs de l’argent et du tantale demeurent stables, aux prix respectivement de 0,57 U$/gr et de 216,00 U$/kilogramme.

Gabon-impayés

Les restes à payer de l’État gabonais se chiffrent à près de 269, 34 milliards de FCFA à la fin de l’exercice 2019, fait ressortir le rapport trimestriel de suivi des créances de l’État pour l’exercice 2019, publié par le ministère de l’Économie.

Ces impayés sont constitués des ordonnances émises au profit des entreprises, des crédits TVA non remboursés et de la dette publique.

+++++

Ghana-Compétitivité

Le Ghana a perdu cinq places pour se hisser au 111è rang du dernier classement mondial de la compétitivité publié par le Forum économique mondiale.

Ainsi, il est passé de la 106è en 2018 à la 111è place en 2019, avec une note de 51,2, indique le rapport dont le classement est basé sur 12 indicateurs.

+++++

Nigeria-Cacao

Le Nigeria compte s’associer au Cameroun pour négocier avec les importateurs de son cacao, une meilleure prime en faveur des exploitants, a affirmé Sayina Riman, président de l’Association nigériane de cacao (CAN) et vice-président de l’Organisation mondiale des producteurs de cacao (WCPO).

« Nous discutons avec le Cameroun pour voir si nous pouvons former un bloc régional et obtenir un meilleur prix chez les acheteurs qui connaissent la qualité de nos fèves », a fait savoir M. Riman.

Selon lui, les représentants du secteur privé devraient échanger dans ce mois avec le gouvernement fédéral pour établir un plan d’action, avant que celui-ci ne s’engage dans des discussions formelles avec les autorités camerounaises.

Dans la même catégorie