AIP L’ONG Bloom, engagée dans l’autonomisation de la femme et la scolarisation de la jeune fille, a offert une centaine de kits scolaires aux filles du primaire à Danané. AIP Présidentielle 2020 : Patrick Achi invite le Zanzan à voter Ouattara pour pérenniser le développement de la Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le nouveau préfet du département de Téhini a pris service MAP M. Bourita reçoit le nouvel ambassadeur de Guinée Bissau au Maroc AIP Côte d‘Ivoire-AIP/ La Journée africaine des droits de l’Homme commémorée à Abidjan AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’axe Tiébissou-Bouaké rouvert à la circulation après avoir été obstrué par un tronc d’arbre INFOPRESS São Vicente: Más Soncent movement denounces destruction of election propaganda material including theft of billboards INFOPRESS FAO realiza Workshop de Capacitação e Sensibilização sobre relação existente entre nutrição e comércio INFOPRESS Fogo: Sindicato Democrático dos Professores distribui máscaras aos seus associados a nível da ilha ATOP LE MINISTRE MIJIYAWA LANCE UN APPEL A LA MOBILISATION GENERALE

Bulletin quotidien d’informations économiques africaines


  30 Septembre      13        Bulletin d'info économiques africaines (340),

   

Dakar, 30/09/2020 (MAP) – Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du mercredi 30 septembre :

 

Afrique-Economie-Fiscalité

Le secteur de la presse et celui du tourisme vont bénéficier d’un allégement fiscal sur la période 2020-2021, a annoncé, mardi à Diamniadio, près de Dakar, le président sénégalais Macky Sall.

« On va vous donner cette année l’exonération fiscale, comme pour le secteur touristique. On va le faire, c’est 2020-2021 pour la relance (…) », a-t-il dit à l’endroit des organes de presse, lors du Conseil présidentiel sur la relance de l’économie.

Il a précisé que cet allègement fiscal va porter sur la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), l’impôt sur le revenu et les retenues à la source.

 

+++++

 

Sénégal-Economie-Perspectives

Le Groupe élargi de concertation des partenaires techniques et financiers du Sénégal, aussi dénommé G50, souhaite « une gestion efficace, transparente et prudente » de la dette sénégalaise à moyen terme, y compris la dette aux fournisseurs privés de l’Etat, pour limiter l’impact de la crise de la COVID-19 sur les créations d’emplois, a fait savoir l’ambassadrice de l’Union européenne (UE) au Sénégal, Irène Mingasson, mardi, lors du Conseil présidentiel sur la relance de l’économie sénégalaise..

Selon Mme Mingasson, cette perspective de voir le secteur privé en fer de lance de la relance économique implique toutefois « une gestion efficace, transparente et prudente de la dette à moyen terme, y compris la dette aux fournisseurs privés de l’Etat afin de limiter l’impact de la crise sur les investissements créateurs d’emplois ».

 

 


 

Côte d’Ivoire-cacao

La Banque nationale ivoirienne (BNI) a annoncé le 24 septembre, en prélude au lancement officiel de la campagne 2020-2021 du binôme café-cacao, une enveloppe de 108 milliards FCFA, soit 164,64 millions d’euros, pour le financement de ladite campagne.

Selon Youssouf Fadiga, directeur général de la BNI, cet appui qui est en hausse de 8% par rapport à la campagne précédente, sera destiné aux sociétés coopératives, aux entreprises et opérateurs de la filière café-cacao en vue de leur permettre de financer plus aisément leurs achats auprès des paysans.

Soulignons par ailleurs que cette campagne de commercialisation 2020-2021 qui sera lancée du 1er octobre devrait s’ouvrir avec un prix d’achat bord champ plus rémunérateur du côté des producteurs.
+++++

Ethiopie-Sucre

En Ethiopie, le gouvernement a mis fin récemment aux subventions accordées à la production et à l’importation de sucre, en vigueur depuis près d’une décennie.

Selon les autorités, cette démarche s’explique par la hausse croissante des coûts de production de la denrée sur le marché local en raison de l’inflation ainsi que des importations. Elle devrait permettre de limiter le développement du marché noir où selon les observateurs, le sucre destiné aux consommateurs est revendu beaucoup plus cher à des industriels.

Par ailleurs, la fin du soutien public devrait conduire l’Ethiopian Sugar Corp (ESC) qui vend à perte le sucre importé à revoir son fonctionnement. La compagnie qui est la seule autorisée à acheter du sucre sur le marché international cumule en effet une dette de 3 milliards de birr (81,5 millions $) auprès de la principale banque commerciale du pays.

+++++

Le Kenya projette de développer de nouveaux produits touristiques au niveau des communautés locales afin de faire remonter les revenus d’un secteur très impacté par la pandémie de COVID-19, a déclaré le ministre du Tourisme et de la Faune, Najib Balala.

Selon le responsable, le secteur touristique kényan avait été mis à genoux par les mesures d’endiguement mises en place pour freiner la propagation de la pandémie.

Dans la même catégorie