APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

Bulletin quotidien d’informations économiques africaines


  16 Octobre      8        Economie (10053),

   

Dakar, 16/10/2020 (MAP) – Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du vendredi 16 octobre :

Sénégal-Energie

Le Groupe Pétronor, spécialisé dans l’exploitation et la production de ressources énergétiques, a fait le point jeudi sur ses activités au Sénégal, à l’occasion d’une visioconférence au cours de laquelle il a assuré de sa volonté de travailler avec l’Etat dans le respect des engagements pris par la compagnie African Pétroleum dont il est le repreneur.

« En reprenant la compagnie, on endosse tout avec la volonté de respecter tous les engagements pris par l’ancienne compagnie avec l’Etat du Sénégal pour l’exploitation de la licence », a assuré la représentante de Pétronor au Sénégal, Safiya Wane Ndour.

+++++

Sénégal-numérique

Un nouveau cadre de concertation et d’entente entre les consommateurs et les professionnels du secteur des télécommunications et des postes, a été mis en place au Sénégal, à l’initiative de l’Association des victimes du Net, des réseaux sociaux et des télécoms.

« Nous venons par cette présente vous informer de la mise sur pied de Médiation Net Télécoms qui est un organe de médiation, d’assistance, de concertation, de facilitation et d’entente entre les consommateurs et les professionnels du secteur des télécommunications et des postes », lit-on dans un communiqué relayé par les médias.

+++++

Tanzanie-Mines

Le projet de sables minéraux Tajiri, en Tanzanie, pourrait être exploité sur une durée de vie de plus de 23 ans, avec une production annuelle moyenne de 150 100 t d’ilménite, 16 000 t de rutile leucoxène et 60 700 t de concentré de zircon, selon une étude exploratoire réalisée par la compagnie minière Strandline Resources.

Les travaux de construction nécessaires à la concrétisation de ce potentiel devraient durer 18 mois avec un investissement initial de 125 millions de dollars US, a fait savoir la société chargée du projet, précisant que les données économiques du projet sont tout aussi prometteuses avec des revenus estimés à 1,6 milliard USD sur la durée de vie de la mine et un EBITDA annuel moyen de 36,8 millions USD.

Pour rappel, Tajiri héberge 268 millions de tonnes de ressources titrant 3,3 % de minéraux lourds. Il constitue avec Fungoni, l’un des deux actifs de sables minéraux de Strandline Resources en Tanzanie.

+++++

Ethiopie-BM-Financement

La Banque mondiale va accorder à l’Ethiopie un financement de 400 millions de dollars destiné au projet de filets de sécurité et d’emplois productifs urbains (UPSNJP).

Un accord a été signé dans ce sens, mercredi à Addis-Abeba, par le ministre éthiopien des finances, Ahmed Shide, et le Directeur national de la Banque mondiale pour l’Ethiopie, l’Erythrée, le Soudan du Sud et le Soudan, Ousmane Dione.

Le ministre kényan de l’Agriculture, Peter Munya, a déclaré qu’un nouveau projet de loi sur le café réintroduira les prélèvements qui avaient été supprimés, citant ainsi un prélèvement de 2 pc cent sur les ventes brutes de tout le café qui sera remis à l’Institut de recherche sur le café pour soutenir la recherche.

«Il y aura aussi un prélèvement à l’importation de café de quatre pc calculé sur la valeur en douane du café. Ce montant sera remis au Conseil pour soutenir la promotion du café. Il y aura également un prélèvement de deux pc des acheteurs qui sera divisé en deux, un pc destiné à soutenir les fonctions de réglementation du Conseil et un autre ira aux pays producteurs de café pour soutenir le développement du café», a-t-il précisé.

Côte d’Ivoire-aérien

Ayant été quasiment à l’arrêt entre le 23 mars 2020 et le 15 juillet 2020, le secteur aérien ivoirien paie actuellement un lourd tribut de la crise sanitaire sans précédent qui secoue encore la planète.

A fin juillet 2020, les effets de cette pandémie sur ledit secteur se sont matérialisés par une baisse inédite de 61,95% à 437 677 du nombre de passagers commerciaux, contre 1 150 344 passagers commerciaux à fin juillet 2019.

Cette évolution est tirée à la fois par le repli des passagers à l’arrivée (-62,4% à 210 515), des passagers au départ (-61,5% à 227 162) ainsi que des passagers en transit (-65,2% à 36 089).

+++++

Burkina-eau

La Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) a approuvé un financement de 5,11 milliards FCFA, soit 7,8 millions d’euros, en faveur du Burkina Faso en vue de contribuer à l’objectif du pays de l’accès universel à l’eau potable.

L’accord de prêt a été signé le 13 octobre dernier à Ouagadougou entre Lassané Kaboré, ministre chargé de l’Economie et des Finances et George Agyekum Nana Donko, président de la BIDC, dans le cadre de sa première visite dans le pays.

Cette enveloppe sera destinée à la réalisation de 27 systèmes d’adductions en eau potable (AEP) dans les régions de la Boucle du Mouhoun et des Hauts-Bassins, situées au nord-ouest du pays. Elle permettra de fournir de l’eau potable à environ 100 000 personnes supplémentaires dans ces localités et d’améliorer le taux de couverture du pays estimé à ce jour à 74%.

+++++

Gabon-BID-coopération

Le gouvernement gabonais et la Banque islamique de développement (BID) ont signé, jeudi à Libreville, un pacte d’associés pour relancer l’économie locale.

L’accord entre les deux parties vise à mettre en place une nouvelle stratégie de financement des projets stratégiques dénommée « Regional infrastructure supranational entity Gabon » (Rise Gabon).

Selon le ministre de l’Économie, Jean-Marie Ogandaga, cité par la presse locale, l’objectif de Rise Gabon est de « financer les étapes initiales des projets considérés comme stratégiques et financièrement rentables, dans le cadre des plans de remontée de la chaîne de valeur et d’optimisation de la compétitivité des filières à fort potentiel, et ce, en mobilisant les ressources nécessaires à l’investissement sur les marchés financiers internationaux ».

Dans la même catégorie