MAP Onze suspects liés à l’attentat terroriste de Nairobi arrêtés par la police kényane (Presse) MAP Elections en RDC : l’UA demande « la suspension de la proclamation des résultats définitifs » GNA Madina Divisional Police confirms assassination of investigative journalist GNA Political Parties’ Fund: Afari-Gyan blames NDC and NPP Inforpress São Vicente: Embaixador da Índia perspectiva “caminho brilhante” nas relações económicas Índia/Cabo Verde Inforpress Santo Antão: Criadores “aliviados” com anúncio do Governo de priorizar Porto Novo com novo plano de emergência Inforpress Pintura mural na Clínica Godente incita a campanha do aleitamento materno NAN Nigeria joins PAPU to celebrate PAN African Post Day NAN Anambra govt. to establish Art, Craft Village NAN Corps member to rehabilitate 20 ex-convicts in Osun

Burkina : 125 000 ménages ruraux bientôt électrifiés


  28 Mai      32        Développement durable (3775), Société (46234),

   

Gourcy, (AIB)-Le ministre d’Etat auprès de la présidence du Faso, Simon Compaoré et le ministre de l’Energie Bachir Ismaël Ouédraogo, ont lancé le jeudi 24 mai 2018 à Gourcy (Nord), ‘’Eco-électrification dynamique dans les régions du Nord et du Centre-Nord’’. Le projet permettra grâce aux énergies renouvelables, d’électrifier 125 000 ménages dans 63 villages.

C’est sous le thème «Contribution des énergies renouvelables à l’accroissement de l’offre d’énergie en milieu rural et à la lutte contre la pauvreté», que le projet ‘’Eco-électrification dynamique dans les régions du Nord et du Centre-Nord’’ a été lancé.

Mis en œuvre par la société d’infrastructures collectives (SINCO) avec l’appui du gouvernement burkinabè, de l’Union Européenne et l’Agence Française de Développement, ce projet s’inscrit dans la cadre d’un Partenariat Public Privé (PPP).

D’un coût de 9 milliards FCFA, il permettra d’électrifier 63 villages des régions du Nord et du Centre Nord, d’accroitre la contribution des énergies renouvelables à l’amélioration du taux de couverture et d’accès au service électrique.

En outre, ce projet devrait permettre de libérer de la puissance sur le réseau de la nationale d’électricité.

Au total, une douzaine de centrales solaires seront construites pour une capacité cumulée de 3,2 MW.

C’est véritablement une volonté du gouvernement d’électrifier les zones rurales à travers les énergies renouvelables.

Au final, il s’agira de promouvoir les économies locales existantes des deux régions et favoriser la création de nouvelles opportunités d’emplois tout en permettant aussi l’amélioration des services de santé et d’éducation.

«Ce projet cadre réellement avec l’ambition du chef de l’Etat (Roch Kaboré) d’accroitre l’offre d’énergies renouvelables. Il s’agit de libérer la croissance en offrant des opportunités de création d’emplois et de richesses tout en assurant la préservation de l’environnement », a indiqué le ministre d’Etat Simon Compaoré.

fn/ata

Dans la même catégorie