GNA Two Districts in Central Region to benefit from COVID-19 vaccination GNA More malaria deaths recorded amid Covid-19 pandemic GNA South Tongu MP donates to Dabala Senior High Technical School GNA Zakat Sadaqa Trust Fund awards 25 personalities in Western Region APS RÉHABILITATION ARCHITECTURAL DE SAINT-LOUIS : LE MAIRE ÉVOQUE DES SUCCESSIONS DIFFICILES APS L’UCAD, « FIÈRE » DE SES ANCIENS ÉTUDIANTS DEVENUS PRÉSIDENTS, « EST EN TRAIN DE SE CONSOLIDER » (RECTEUR) APS SÉDHIOU : LE BOUDIÉ MOBILISÉ CONTRE LE COVID-19 GNA Chirano Gold Mine gives Scholarship to 30 tertiary students APS DES MISSIONS LOCALES DE L’EMPLOI ET DE L’ENTREPRENARIAT INSTALLÉES À TAMBACOUNDA APS COVID-19 : LE BILAN QUOTIDIEN FAIT ÉTAT DE 265 NOUVELLES INFECTIONS

Burkina : 460 millions $ de la BM pour des projets de développement


  25 Janvier      26        Economie (11196),

   

Ouagadougou, 25/01/2021 (MAP) – La Banque mondiale (BM) vient d’approuver un financement de 460 millions de dollars US (247,9 milliards FCFA) en faveur du Burkina Faso, destiné au financement de projets de développement économique et social.

Actée tout récemment par Lassané Kaboré, ministre en charge de l’Economie, et Maimouna Mbow FAM, représentante résidente de la Banque mondiale au Burkina Faso, cette enveloppe permettra plus spécifiquement de soutenir le financement de trois projets à fort impact dans le pays.

Il s’agit, pour le premier, du projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR) dont « l’objectif est d’améliorer l’accès des populations aux infrastructures et services sociaux essentiels ».

S’arrogeant la plus grande part de l’enveloppe, soit 350 millions de dollars (…), le PUDTR qui va s’étendre sur 4 ans permettra notamment de financer le bitumage de 50 km de routes, la réhabilitation de 142 km de voiries et pistes, la construction de 1 200 km de pistes rurales et l’éclairage public de 40 km de voiries. Il vise également à financer la construction d’infrastructures éducatives, sanitaires et d’eau potable.

« Outre la réalisation d’infrastructures socio-économiques, le PUDTR procédera au transfert d’un montant de 15 milliards à plus de 45 000 ménages vulnérables et au renforcement des capacités des bénéficiaires à la création d’activités génératrices de revenus « , indique le gouvernement burkinabé.

Le second projet relatif à la lutte contre la Covid-19 bénéficie d’un appui budgétaire de 100 millions de dollars. Composé de dons et de prêts, cet appui vise à limiter l’impact du choc de la pandémie au plan économique et social. Selon, le gouvernement, à terme, ce soutien devrait permettre « d’améliorer l’identification et la réponse aux épidémies, de stimuler les investissements dans le secteur privé et de renforcer la transparence de la dette publique ».

Doté de 10 millions de dollars, le troisième projet dénommé « Projet de renforcement des services de santé (PRSS) » vise à « améliorer la qualité et l’utilisation des services de santé, en mettant l’accent sur la nutrition de la mère, des enfants et des adolescents et la surveillance des maladies ».

Dans la même catégorie