NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Burkina : La Banque mondiale finance des projets à hauteur de 235 milliards de FCFA


  24 Août      34        Economie (21994), Finance (3696),

   

Ouagadougou, le 22 août 2018 (AIB)-La Banque mondiale a signé mardi avec le Burkina Faso, trois accords de financement d’un montant total de 235 milliards de FCFA, en vue d’accélérer la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES).

Ces trois conventions portent sur le Projet d’appui à l’enseignement supérieur (35 milliards de FCFA), le Projet de renforcement des services de santé (50 milliards FCFA) et le Programme d’accélération de l’accès à l’eau potable et d’amélioration des services d’assainissement en milieux rural et urbain (150 milliards de FCFA).

«Nous adressons les remerciements du peuple Burkinabè à la Banque mondiale pour cet appui inestimable qui vient ainsi d’être concrétisé», a déclaré le ministre de la Santé Pr Nicolas Média, toujours selon le quotidien public Sidwaya.

Pour le vice-président de la Banque mondiale pour la région Afrique, Afez Ghanem, ces conventions de financement accordées au Burkina Faso porte sur des secteurs stratégiques et prioritaires du Plan national de développement économique et social (PNDES).
«Ces accords de financement sont le reflet du dynamisme et de la qualité du partenariat entre la Banque mondiale et le pays des hommes intègres», a poursuivi M. Ghanem, cité par Sidwaya.

Les intentions de financement annoncées par la Banque mondiale s’élevaient à 1900 milliards de FCFA, lors de la table ronde des bailleurs de fonds, sur le financement du PNDES, tenue en 2016 à Paris,
Rappelle Sidwaya.

Agence d’information du Burkina
ys/ata/

Dans la même catégorie