APS MORT DE CHEIKH IBRAHIMA COLY : LE GOUVERNEMENT ANNONCE UNE ENQUÊTE APS AFFAIRE SONKO : BBY APPELLE ’’À LA RAISON ET À LA SÉRÉNITÉ’’ APS DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE APPELLENT POUVOIR ET OPPOSITION À PRÉSERVER LA STABILITÉ APS UN MANIFESTANT TUÉ À BIGNONA, SELON UNE SOURCE SÉCURITAIRE APS LE MAGASIN AUCHAN DE LA CITÉ SOPRIM PILLÉ APS LA CSA DÉTERMINÉE À SE BATTRE POUR LES TRAVAILLEURS, APPELLE « À SE TENIR DEBOUT’’ POUR L’ETAT DE DROIT MAP Sénégal : un mort dans des protestations contre l’arrestation du leader d’un parti de l’opposition (officiel) MAP FAO: 45 pays, dont 34 en Afrique, auront besoin d’une aide alimentaire extérieure GNA Western North residents welcome Supreme Court verdict, calls for peace. GNA Inter-Party Committee in Sissala East pledge to accept Supreme Court decision

Burkina : La réconciliation nationale est un «enjeu majeur» pour le gouvernement  (Premier ministre)


  5 Février      12        Politique (15605),

   

Ouagadougou, 4 févr. 2021 (AIB) – Pour le gouvernement, la réconciliation nationale est un enjeu majeur d’où la nomination d’un ministre consacré à la tâche et l’organisation prochaine d’un forum autour de la question, a indiqué ce jeudi, le Premier ministre Dabiré.
 «La réconciliation nationale constitue un enjeu majeur pour mon gouvernement. C’est l’ampleur de ce défi qui a commandé la nomination d’un ministre d’Etat (à la réconciliation nationale)», a indiqué, ce jeudi le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré.
Ce poste est occupé depuis le 10 janvier dernier par l’ex-Chef de file de l’Opposition politique burkinabè (CFOP), Zéphirin Diabré qui est ministre d’Etat, ministre auprès du président du Faso, chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale.
Le Premier ministre, Dabiré présentait ce jeudi sa Déclaration de politique générale (DPG) devant le parlement burkinabè conformément à la Constitution.
Une déclaration qui intervient un mois après sa nomination conformément à l’article 63 de la Constitution qui dispose que le chef du gouvernement doit prononcer sa DPG «dans les trente jours qui suivent sa nomination».
Selon Christophe Joseph Marie Dabiré, l’une «des actions phares pour relever le défi de la réconciliation nationale «est de réussir l’organisation du forum de réconciliation nationale» annoncé par le président Kaboré.
Cette réussite passe «en s’appuyant sur les résultats fort appréciables déjà engrangés par le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale», a-t-il indiqué.
Le forum va consister à «convoquer toutes les forces vives de la nation pour «poser les jalons d’un nouveau départ pour notre pays en matière de consolidation d’un Etat de droit et de démocratie qui garantit les libertés de chacun et la paix pour toute la communauté», a-t-il indiqué.
Le gouvernement selon son chef «va parachever l’élaboration de la stratégie nationale pour la promotion de la cohésion sociale pour servir de référentiel en la matière et organiser dans ce cadre une journée symbolique dédiée au vivre-ensemble».
 
«Le gouvernement s’investira dans la lutte permanente contre toutes les formes de stigmatisation et de repli identitaire qui sont sources de division dans notre société», a-t-il déclaré.

Dans la même catégorie