MAP Des pays de l’Afrique australe signent l’ »Appel de Tanger » pour l’expulsion de la pseudo « rasd » de l’UA (journal lésothien) APS PIDA : Dakar2 liste des mesures concrètes à prendre pour le financement des projets APS Le déficit infrastructurel réduit la productivité de 40% (Premier ministre) MAP « Appel de Tanger »: Le processus d’exclusion de la pseudo rasd de l’Union Africaine est initié (média africain) APS A Neuchâtel Xamax, Amadou Dia Ndiaye veut ‘’ouvrir une nouvelle page’’ de sa carrière APS Le pilote du président Houphouët-Boigny donné en exemple à la jeune génération par un journaliste ivoirien APS Amélioration du cadre de vie : 500 jeunes seront recrutés à Kolda (ministre) ANP CHAN ALGÉRIE 2023: le Niger termine 4ème de la compétition ACI Les sénateurs appelés à chercher l’excellence dans les actions de contrôle parlementaire ACI Handball: Younès Tatby confirmé comme sélectionneur des Diables rouges séniors dames jusqu’en 2024

Burkina: le gouvernement adopte un projet de loi portant dépolitisation de l’Administration publique et renforcement de la méritocratie.


  1 Décembre      18        Administration (111),

   

Ouagadougou, le 30 nov. 2022(AIB)-Le gouvernement burkinabè a adopté mercredi, à un projet de loi portant dépolitisation de l’administration publique et renforcement de la méritocratie, en vue de promouvoir la compétence et la moralité dans les postes de responsabilités dans l’administration publique, a indiqué le ministre Bassolma Bazié.

La loi portant dépolitisation de l’administration publique et renforcement de la méritocratie, vise à combattre le laxisme et le favoritisme qui mettent à l’écart de gens biens formés et compétents au nom de certains aspects sociaux, a affirmé le ministre Bassolma Bazié au sortir du conseil des ministres.

Selon M. Bazié, cet état de fait «saccage» l’administration publique et le fondement de la construction véritable du Burkina Faso.

Selon lui, la Constitution du 2 juin 1991, les travaux du mécanisme africain d’évaluation par les pairs de 2006 et les travaux du collège des sages suite à la crise sociale née de l’assassinat en 1998 du célèbre journaliste d’investigation l’affaire Norbert Zongo, ont tous reconnu la nécessité de dépolitiser l’administration publique.

Pour M. Bazié, l’adoption de cette loi permettra de nommer des responsables compétents et de bonne moralité.

Dans la même catégorie