AIP Législatives 2021: Les élections se sont déroulées dans la sérénité à Bocanda AIP Séverin Guibessongui rend hommage à sa défunte suppléante de Niakara-Tortiya-Arikokaha AIP Législatives 2021 : Le dépouillement observé dans les différents bureaux de vote à Man dès 18 h AIP Législatives 2021 : Beugré Mambé félicite la population de Songon pour sa participation au scrutin AIP Législatives 2021 : Au total 94 bureaux de votes sécurisés dans la commune de Songon AMI Colloque de réflexion sur le bilan de la présidence mauritanienne du G5 Sahel AMI CAN U 20 Mauritanie 2021 : le Ghana s’adjuge le trophée MAP Hasna Ammar, une militante infatigable pour l’autonomisation des femmes rurales à Aoufous AIP Législative 2021: Démarrage du dépouillement des votes à San-Pedro AIP Législatives 2021 : Koné Kafana se réjouit du bon déroulement du scrutin à Yopougon

Burkina : «Le gouvernement poursuivra son appui» pour le jugement «des dossiers emblématiques» (Premier ministre)


  5 Février      14        Politique (15728),

   

Ouagadougou, 4 févr. 2021 (AIB) – «Le gouvernement poursuivra son appui» pour le jugement des «dossiers emblématiques qui continuent de ternir l’image de notre justice», a indiqué ce jeudi, le Premier ministre Dabiré devant les députés burkinabè.
«Mon gouvernement poursuivra son appui aux juridictions pour leur donner les capacités de vider les dossiers, notamment ceux emblématiques, qui continuent de ternir l’image de notre justice», a indiqué jeudi le Premier ministre Dabiré.
Le chef du gouvernement faisait référence aux dossiers Thomas Sankara, Norbert Zongo qui restent toujours pendants, malgré la chute, depuis six ans, de l’ex président Blaise Compaoré mais également du dossier de l’insurrection populaire du nom du mouvement qui a fait partir l’ancien président.
Selon lui, «la justice est un pilier fondamental de l’Etat de droit et de la construction durable d’une société de paix» et son «renforcement» est «une priorité».
Le gouvernement compte également, selon son chef, entreprendre «les réformes utiles pour accélérer l’opérationnalisation du pacte pour le renouveau de la justice, adopté en 2015».
«Pour ce faire, le ministre en charge de la justice engagera, avec les acteurs de la magistrature, une évaluation sans complaisance de la mise en œuvre dudit pacte pour en dégager les acquis à consolider et les faiblesses à corriger», a-t-il indiqué.
Nommé le 5 janvier dernier par le président du Faso après la réélection de celui-ci à la tête du Burkina Faso, le  Premier ministre présentait ce jeudi sa Déclaration de politique générale (DPG) devant le parlement burkinabè.
Il s’agit d’un exercice obligatoire inscrit dans la Constitution en son article 63 qui dispose qu’elle (DPG) doit être prononcée par le Premier ministre «dans les trente jours qui suivent sa nomination».

Dans la même catégorie