APS LES « JALONS’’ D’UNE IMPRIMERIE NATIONALE DE TYPE NOUVEAU APS LOCALES 2022 : LA CAMPAGNE DÉMARRE LE 8 JANVIER (CNRA) APS LIVERPOOL PROFITE DE LA COMPLICITÉ RETROUVÉE ENTRE MANÉ ET SALAH (MÉDIAS APS THIÈS : LE HAUT CONSEIL DU DIALOGUE SOCIAL LANCE UNE CARAVANE DE FORMATION DES PARTENAIRES SOCIAUX APS EDOUARD MENDY NOMINÉ POUR LE TITRE DE PERSONNALITÉ SPORTIVE AFRICAINE DE L’ANNÉE, DE LA BBC AGP Guinée/football : Le comité de normalisation déjà installé (FIFA) AGP Mamou/commerce : Début des opérations d’enrôlement des opérateurs économiques AIP La Côte d’Ivoire veut se doter d’une agence spatiale ( ministre) AIP La 2ème édition du forum GMES-Afrique planche sur la mise œuvre de la 2nd phase du programme APS IDRISSA DIABIRA RAPPELLE L’IMPORTANCE DE LA DIGITALISATION DE L’ADMINISTRATION

Burkina : Le Premier ministre échange avec la directrice générale de OXFAM France


  20 Septembre      27        Politique (19615),

   

Ouagadougou, 20 sept. 2021 (AIB)-Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a échangé lundi, avec la directrice générale de OXFAM France Cécile Duflot, sur les actions des ONG qui œuvrent dans l’action humanitaire et sur l’avenir du Burkina Faso.
« Nous avons échangé sur un ensemble de projets, sur la coordination nécessaire de l’action des ONG et aussi sur l’avenir du pays » a indiqué la directrice générale de OXFAM France Cécile Duflot, à sa sortie d’audience avec le chef du gouvernement burkinabè Christophe Dabiré.
Selon madame Duflot, ces projets portent sur la réponse humanitaire, la question du leadership des femmes et sur la manière d’obtenir un développement économique résilient et respectueux des populations et porté par les communautés locales.
Oxfam France est membre de la confédération Oxfam, une organisation internationale de développement qui mobilise le pouvoir citoyen contre la pauvreté.
Oxfam International travaille actuellement dans 67 pays afin de trouver des solutions durables pour mettre fin aux injustices qui engendrent la pauvreté.
OXFAM Burkina travaille depuis les années 70 et œuvre aux côtés des organisations paysannes et de la société civile locale en faveur d’une vie digne pour les populations pauvres, notamment les jeunes et les femmes.
« Nous sommes une organisation non gouvernementale mais il nous semble normal et de bonne politique d’avoir des échanges avec les institutions », a ajouté madame Duflot.

Dans la même catégorie