Togo : L’AFD offre 6,5 milliards FCFA au Togo pour la phase II Togo : Le conseil des droits de l’Homme salue les efforts « significatifs » du Togo Togo : La distribution d’allocations de bourse d’étude aux orphelins de l’ONG AOIB lancée a Lome Togo : Le médiateur de la République déclare ses biens et avoirs devant la cour constitutionnelle ANP Le président Bazoum Mohamed reçoit le bureau du CESOC ANP Niamey : Saisie de 1,433kg de métamphétamine d’une valeur de plus de 96 millions de francs CFA à l’aéroport international Diori Hamani ACAP Le Président de la République reçoit la lettre de créance du nouvel ambassadeur du Rwanda AIP Des femmes leaders exhortées au changement de mentalité pour le développement de San Pedro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le commissaire du gouvernement de l’OIA-riz présente ses recettes pour une autosuffisance en riz AIP Une centaine de tables-bancs offerts au lycée moderne de Tengrela

Burkina : Le président Kaboré annonce « dès la semaine prochaine une opération mains propres »


  26 Novembre      42        Politique (20034),

   

Ouagadougou, 25 nov. 2021 (AIB)-Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a annoncé jeudi nuit à Ouagadougou, « une opération mains propres, dès la semaine prochaine pour vider tous les dossiers pendants de corruption ».

« Je lancerai dès la semaine prochaine, après concertation avec les autorités judiciaires et l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption, une opération mains propres, pour vider tous les dossiers pendants de corruption et éclaircir toutes les affaires qui polluent le quotidien des Burkinabè épris de bonne gouvernance et de démocratie », a indiqué le chef de l’Etat dans un message à la Nation.

Au regard des circonstances actuelles marquée par la recrudescence des attaques terroristes et les protestations de certains citoyens, le président Kaboré promet de « constituer une équipe (gouvernementale) resserrée et plus soudée (qui sera engagée) sur la trajectoire de la croissance économique, et de la poursuite de la lutte contre le terrorisme ».

Le message à la Nation du président Kaboré intervient à deux jours d’une marche annoncée (non autorisée) par des organisations de la société civile pour dénoncer la dégradation de la situation sécuritaire et pour certains, exiger sa démission.

Le chef de l’Etat a invité « les uns et les autres à savoir raison garder et à ne surtout pas croire que c’est en cassant le thermomètre qu’on guérit de la fièvre ».

Selon lui, « le peuple burkinabè a le droit et le devoir de s’exprimer librement sur la conduite des affaires publiques » et de préciser qu’il « y tient particulièrement ».

« C’est pourquoi, j’invite notre vaillante jeunesse à faire preuve de discernement, de vigilance et de retenue, en se démarquant de tous les vendeurs d’illusions qui veulent saper les fondements de notre Nation », a-t-il conseillé.

Dans la même catégorie