ACP La CENCO plaide pour l’organisation des élections locales ACP Moïse Katumbi Chapwe demande à la population du Haut Katanga de soutenir le Président de la République AGP TPI de Dixinn : une victime de Kidnapping confrontée à ses présumés ravisseurs AGP Environnement : le ministre Oyé Guilavogui favorable à la réinstauration de la loi Fria en Guinée AGP MTP : le ministre Moustapha Naïté se dit « satisfait » de l’évolution des travaux au Foutah ANP Validation technique d’une étude pour la réhabilitation de l’ANP pour quelque 542 millions de FCFA ANGOP Funérailles de Jonas Savimbi ont lieu en Juin ANGOP L’Angola compte sur le soutien du Portugal dans le secteur de l’aquaculture ACI LES FIDELES DE L’EGLISE CATHOLIQUE EXHORTES A GARDER LA DIMENSION DE LA PRIERE CONFIANTE ET SILENCIEUSE ACI LE GOUVERNEMENT INVITE A SURMONTER LA CRISE FINANCIERE

Burkina : Ouverture des premières journées de la médecine nucléaire


  8 Septembre      24        Santé (6751), Science (547),

   

Ouagadougou, 8 sept 2016(AIB)-Le service de médecine nucléaire, crée en 2012 pour lutter contre des pathologies comme le cancer, a ouvert jeudi à Ouagadougou, ses premières journées afin de présenter ses activités au public, a constaté l’AIB.
« Ces journées vont nous permettre de faire le point depuis l’ouverture du service de la médecine nucléaire (en 2012) et l’accompagnement que nous avons des différentes personnalités et praticiens de santé», a indiqué jeudi, Pr Théophile Tapsoba, lors d’une cérémonie dans un hôtel de Ouagadougou.
Selon le chef de service de médecine nucléaire, logé au sein du CHU Yalgado Ouédraogo, cette spécialité consiste à utiliser la radioactivité pour le diagnostic précoce, le suivi et le traitement de certains cas de cancer.
Le secrétaire général du ministère de la Santé, Robert Kargougou a rappelé que la prise en charge du cancer constitue une priorité pour le gouvernement burkinabè, à travers la construction et l’équipement du service de médicine nucléaire.
«Malgré que tout est prioritaire dans un département, cette année cinq milliards de FCFA ont été mobilisés par l’Etat pour accompagner les travaux de construction et d’équipements. Et 13 milliards de FCFA ont été encore dégagés dans l’avant-projet du budget 2017», a relevé le représentant du ministre de la Santé.
Il a également salué l’engagement de la Première dame du Faso, Sika Kaboré pour de son implication dans la lutte contre les maladies cancéreuses.

L’épouse du chef de l’Etat s’est dite satisfaite de la tenue de ces journées qui vont permettre, selon elle, de former les prestataires à l’utilisation et à la manipulation d’un certain nombre de matériels au sein de l’unité de la médicine nucléaire.

«La formation et les équipements vont permettre de mieux d’appréhender la lutte contre le cancer et de faire en sorte que le plus grand nombre de burkinabè, notamment ce qui n’ont pas de moyens puisse profiter», a-t-elle souligné.
Pr Théophile Tapsoba a assuré que le centre de cancérologie sera fonctionnel en 2018 pour une prise en charge optimale des différentes pathologies.
A l’en croire, les patients qui étaient obligés de se rendre à l’étranger pour des examens de médecine nucléaire, le feront désormais au Burkina Faso, à des coûts réduits.
Agence d’Information du Burkina

Dans la même catégorie