AGP Des bulldozers attendus dans les zones inondables MAP SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan préside à Kénitra la cérémonie de sortie de la 19è promotion du Cours supérieur de défense et de la 53è promotion du Cours État-Major MAP Honoris United Universities accompagne 54 jeunes femmes entrepreneures du continent africain AGP Bientôt une usine d’assemblage et de montage de tablettes AGP Kankan-Education :1680 candidats à l’examen de sortie des écoles professionnelles session 2019. AGP Assemblée nationale : Adoption du projet de loi relatif à l’usage des armes par la gendarmerie nationale. ANP Journée mondiale contre la drogue 2019 : destruction d’importants stocks des stupéfiants Konni ANP Le Niger veut réduire le taux de prévalence basée sur le genre de 28,4% à 15,4% d’ici 2021 ANG Dois golos em três minutos dão triunfo aos Camarões contra a Guiné-Bissau na abertura do grupo F ANG Bissau acolhe ateliê sobre redução de capturas de tartarugas e aves marinhas na Sub-Região

Burkina : un réseau de femmes veut promouvoir le genre au sein des organisations syndicales


  8 Juillet      73        LeaderShip Feminin (448), Société (50181),

   

Ouagadougou, 7 juil. 2017 (AIB)- Le Réseau des comités des femmes des organisations syndicales  du Burkina, affiliées à la  confédération internationale -Afrique (CSI-Afrique) a validé, vendredi, ses textes fondamentaux pour résoudre la sous-représentativité des femmes au sein des syndicats.

«Le problème de disparité de genre se  pose avec acuité au Burkina Faso et nous devons travailler à renforcer l’intégration genre dans les organisations syndicales », a  affirmé  la représentante du Réseau des comités de femmes des organisations syndicales Sétou Sanou/ Ouattara.

Mme Sanou s’exprimait vendredi à Ouagadougou, à l’occasion de l’atelier de lancement et de validation des textes  fondamentaux de son réseau.

Selon elle, la naissance de la nouvelle structure des femmes vise à encourager  la promotion de la syndicalisation de l’autre moitié du ciel au pays des Hommes intègres.

«Le réseau qui  va être mis en place ce (vendredi) matin est une partie intégrante des organisations syndicales dans notre pays et nous vous demandons de  nous soutenir  et de nous interpeller sur nos missions pour la bonne marche de notre structure », a- t-elle suggéré aux responsables syndicaux.

Pour Sétou Sanou/Ouattara, la mise en place du réseau se justifie par le fait qu’au niveau international, « les femmes sont toujours reléguées au second plan dans les prises de décisions».

Elle  a en outre expliqué que le regroupement des femmes en réseau,  va leur permettre également d’avoir les rudiments nécessaires pour défendre la cause féminine dans les différents secteurs d’activités  au Burkina Faso.

Selon le secrétaire générale de l’Union syndicale des travailleurs du Burkina(USTB), Yamba Georges Koanda,  le réseau va  permettre aux femmes de s’imprégner de la politique genre et de communiquer avec les autres femmes sur le plan national  et international.

«Les femmes représentent plus de 52% de la population (burkinabè) et même si 1/3 adhère aux organisations syndicales, je suis sûr que cela va permettre de trouver de meilleures conditions de vie et de travail pour nos populations», a- t-il soutenu.

Le représentant de la Confédération syndicale internationale au Burkina par ailleurs, secrétaire général de l’Organisation des syndicats libres du Burkina(ONLB), Paul Kabore a indiqué que le réseau mis en place au Burkina existe depuis longtemps à l’international.

«Ces femmes ont l’appui de la CSI-Afrique pour mener à bien leurs activités et aujourd’hui nous allons élaborer un plan pour les femmes  afin  qu’elles s’organisent mieux dans leurs activités» a confié M. Kaboré.

Le premier responsable de l’ONSL a aussi signalé qu’une sensibilisation doit se faire au niveau des époux et des familles afin que les femmes puissent mieux militer dans les organisations syndicales.

Le  Réseau de comité de femmes  est affilié à quatre centrales syndicales du Burkina Faso, à savoir l’Organisation des syndicats libres du Burkina(ONLB), l’Union des syndicats des travailleurs du Burkina(USTB), la Confédération nationale des travailleurs du Burkina(CNTB) et la Confédération syndicale du Burkina(CSB).

no/ata

Dans la même catégorie