AIP L’affection en ligne connaît un taux de plus de 87% dans le Moronou AIP COP 15: Un éducateur propose l’agriculture hors sol comme solution à la désertification AIP La digitalisation de l’affectation des élèves en seconde expliquée aux populations du Moronou ANP Niger : 8.158 candidats affrontent les épreuves pratiques de l’examen du certificat de qualification professionnelle, session 2022 ACP Le Président Félix Tshisekedi lance les travaux de désenclavement du quartier camp Luka à Ngaliem APS A KAFFRINE, L’ETAT APPUIE DES ÉLEVEURS DONT LES BÊTES ONT ÉTÉ INTOXIQUÉES APS LAURENCE GAVRON SUR UN PROJET DE FILM CONSACRÉ À ALIOUNE DIOP, FONDATEUR DE PRÉSENCE AFRICAINE AIP Côte d’Ivoire/Gaou productions promeut la cohésion sociale à San Pedro à travers un cross populaire GNA Akatsi South MCE assists schools with furniture GNA Local production is solution to Ghana’s inflationary pressures

Burkina/Communications électroniques : Le régulateur échange avec les utilisateurs


  14 Novembre      24        communication (31), Société (38872),

   

Ouagadougou, 13 nov. 2021 (AIB)-L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a échangé mercredi à Bobo Dioulasso, avec les consommateurs et utilisateurs de ses services.
Selon le président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), Tontama Charles Millogo, la rencontre vise à partager certaines informations avec les consommateurs et recueillir leurs attentes et leurs préoccupations sur l’institution électronique.
A croire M. Millogo, son institution veut promouvoir le numérique par la transformation digitale des services publics et privés au Burkina Faso.
Le patron de l’ARCEP s’exprimait mercredi à Bobo Dioulasso, à l’issue d’une conférence publique sous le thème « contribution de l’ARCEP à l’inclusion numérique pour une transformation digitale réussie ».
Cette rencontre se tient en marge de la 17e édition de la Semaine du numérique du 9 au 13 novembre 2021 dans ladite ville.
Cette conférence, selon ses initiateurs demeure une plateforme initiée afin de répondre aux doléances des consommateurs et des utilisateurs des services de communications électroniques.
«  L’inclusion numérique consiste à rendre le numérique accessible à toutes les franges de la population et à transmettre les compétences numériques qui seront un levier de son inclusion sociale et économique », a-t-il soutenu.
Pour Tontama Charles Millogo, sa structure a recensé environ 1 700 localités où il n’y a aucun opérateur et travaille à favoriser un accès aux services numériques dans ces zones concernées.
« De par ses missions régaliennes, l’ARCEP assure la régulation du domaine des communications électroniques et des postes, veille à une concurrence saine et loyale sur les activités de communication électronique afin de fournir des services innovants  de qualités accessibles aux populations », a-t-il ajouté.
Le président de l’ARCEP a signalé que son institution a opté pour une gouvernance participative et inclusive, en matière du numérique pour le bonheur des populations.
La directrice de la régulation des marchés fixes et mobiles, Salamata Rouamba, a noté que l’ARCEP travaille à la couverture de 183 localités d’ici à la fin de 2021.
Mme Rouamba expliqué que 58 localités sont mises en services et que des travaux sont en cours à de degrés divers sur les autres sites.
« L’ARCEP a contribué à la formation de 300 jeunes sur l’ensemble du territoire à l’entretien, et à la maintenance des terminaux numériques (les téléphones portables, les ordinateurs, les tablettes…), a-t-elle fait remarquer.

Dans la même catégorie