APS Macky Sall réclame au gouvernement un schéma d’amnistie de ’personnes ayant perdu leur droit de vote AIP Côte d’Ivoire-AIP/ « Demain c’est aujourd’hui », une pièce de danse présentée à la 9e édition du festival d’Afrik urbanarts AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plusieurs CHU transformés désormais en établissements publics hospitaliers nationaux (Gouvernement) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Bientôt le lancement à Abidjan des activités de « Octobre rose » du CNRAO dédiées sur le cancer du sein (Gouvernement) AIP AIP/ 62 % des femmes en Côte d’Ivoire pratiquent un avortement à haut risque (PMA) APS Une plateforme mise en place pour l’épanouissement des entreprises APS Un cinéaste plaide pour la conservation de la mémoire africaine GNA “We need time to build formidable senior national team”, – Paintsil GNA Ghana government secures $100 million for GPSNP phase two GNA Africa must take decisive steps to end slavery in all forms – Executive Director

Burkina/Communications électroniques : Le régulateur échange avec les utilisateurs


  14 Novembre      26        communication (54), Société (39827),

   

Ouagadougou, 13 nov. 2021 (AIB)-L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a échangé mercredi à Bobo Dioulasso, avec les consommateurs et utilisateurs de ses services.
Selon le président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), Tontama Charles Millogo, la rencontre vise à partager certaines informations avec les consommateurs et recueillir leurs attentes et leurs préoccupations sur l’institution électronique.
A croire M. Millogo, son institution veut promouvoir le numérique par la transformation digitale des services publics et privés au Burkina Faso.
Le patron de l’ARCEP s’exprimait mercredi à Bobo Dioulasso, à l’issue d’une conférence publique sous le thème « contribution de l’ARCEP à l’inclusion numérique pour une transformation digitale réussie ».
Cette rencontre se tient en marge de la 17e édition de la Semaine du numérique du 9 au 13 novembre 2021 dans ladite ville.
Cette conférence, selon ses initiateurs demeure une plateforme initiée afin de répondre aux doléances des consommateurs et des utilisateurs des services de communications électroniques.
«  L’inclusion numérique consiste à rendre le numérique accessible à toutes les franges de la population et à transmettre les compétences numériques qui seront un levier de son inclusion sociale et économique », a-t-il soutenu.
Pour Tontama Charles Millogo, sa structure a recensé environ 1 700 localités où il n’y a aucun opérateur et travaille à favoriser un accès aux services numériques dans ces zones concernées.
« De par ses missions régaliennes, l’ARCEP assure la régulation du domaine des communications électroniques et des postes, veille à une concurrence saine et loyale sur les activités de communication électronique afin de fournir des services innovants  de qualités accessibles aux populations », a-t-il ajouté.
Le président de l’ARCEP a signalé que son institution a opté pour une gouvernance participative et inclusive, en matière du numérique pour le bonheur des populations.
La directrice de la régulation des marchés fixes et mobiles, Salamata Rouamba, a noté que l’ARCEP travaille à la couverture de 183 localités d’ici à la fin de 2021.
Mme Rouamba expliqué que 58 localités sont mises en services et que des travaux sont en cours à de degrés divers sur les autres sites.
« L’ARCEP a contribué à la formation de 300 jeunes sur l’ensemble du territoire à l’entretien, et à la maintenance des terminaux numériques (les téléphones portables, les ordinateurs, les tablettes…), a-t-elle fait remarquer.

Dans la même catégorie