MAP L’ambassadeur Hilale saisit le SG de l’ONU et le CS sur les violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf MAP Conférence de l’Institut américain «Brookings»: M. Bourita met en avant les réformes audacieuses du Maroc sous l’impulsion de SM le Roi MAP L’initiative noble de SM le Roi d’aider les pays africains en temps de pandémie, un modèle de solidarité intra-africaine (ministre kényane des AE) MAP Jusqu’à 500 millions de DH pour l’aménagement de Harhoura, une destination touristique prisée MAP Hilale démystifie auprès du SG de l’ONU et du CS la campagne hystérique de l’Algérie et du « polisario » sur la situation au Sahara MAP M. Amara plaide pour une mise en œuvre optimale du chantier de l’éducation routière MAP Rencontre à Oujda sur le droit d’accès à l’information APS LE GOUVERNEMENT INVITÉ À HÂTER LA CONCRÉTISATION D’UN PROJET DE POLYCLINIQUE DE DERNIÈRE GÉNÉRATION APS MACKY SALL VA SE FAIRE VACCINER, JEUDI (MÉDIA) APS VACCINATION : MACKY SALL PRÔNE UN ’’PLAIDOYER SOUTENU’’ ET UNE ’’MOBILISATION COMMUNAUTAIRE’’

Burkina/Enseignement supérieur: Accusé de torpiller les acquis des enseignants, le ministère brandit la loi


  3 Février      12        Education (4402),

   

Ouagadougou, 2 févr. 2021 (AIB) – Accusé d’une remise en cause de ses acquis par un syndicat de l’enseignement supérieur, le ministère de tutelle a brandit ce lundi, la loi pour justifier ses décisions.
Le samedi dernier, la Fédération des syndicats nationaux des travailleurs de l’éducation et de la recherche (F-SYNTER) a dénoncé le refus du ministère en charge de l’Enseignement supérieur, de nommer depuis début 2020, des enseignants aux emplois d’Assistant et d’Attachés de recherche.
Il s’agit spécifiquement, des Enseignants à temps plein (ETP) et des Ingénieurs de recherche (IR) ayant soutenu leur thèse de doctorat et qui ont besoin de ces nominations pour postuler au CAMES 2021.
Au cours d’une conférence de presse ce lundi, le Secrétaire général (SG) du ministère en charge de l’Enseignement supérieur Pr Mahamadou Sawadogo a brandit un décret du 9 mai 2019.
Celui-ci stipule qu’«à partir du 1er janvier 2020, le concours est la seule voie de recrutement pour accéder aux emplois de l’enseignement supérieur et de la recherche» notamment pour les ETP et les IR, a indiqué le SG.
Pr Mahamadou Sawadogo a déclaré que le F-SYNTHER, a demandé au ministère de trouver «des arrangements pour ne pas appliquer cette disposition du décret, afin de permettre à 11 agents du CNRST de déposer leurs dossiers pour leurs inscriptions sur les listes du CAMES 2021».
«Nous leurs avons proposé de respecter et d’appliquer le décret jusqu’à sa relecture», a affirmé le SG tout en rappelant que de «2017 à ce jour, l’Etat a recruté sur ses mêmes mesures nouvelles spéciales plus de 400 assistants (…) et 70 attachés de recherches».
Pour 2021, le SG a indiqué que «le recrutement en cours (la réception des dossiers a pris fin le 29 janvier dernier) concerne 163 postes d’assistant, (…) et 10 postes d’attaché de recherche».
Le SG a invité «tous les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique au calme, au respect des règles du jeu démocratique et au respect de leur institution».
«Le ministère ne peut et ne va jamais s’ériger en fossoyeur de ses agents», a-t-il conclu.

Dans la même catégorie